Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

Marseille : une auberge de jeunesse dernier cri ouvrira fin 2020 près de République

le - - Economie

Marseille : une auberge de jeunesse dernier cri ouvrira fin 2020 près de République
Will Architecture - Une vue du futur « Hostel » marseillais.

Keys Asset Management et la Banque des Territoires vont investir dans la création d'un « hostel », une auberge de jeunesse haut de gamme à l'angle des rues Cathala et Trinquet (2e). L'établissement géré par France Hostel ouvrira ses portes fin 2020.

Keys Asset Management et la Banque des Territoires (groupe Caisse des dépôts) viennent d'acquérir en état futur d'achèvement auprès d'ADIM Provence (groupe Vinci) un ensemble immobilier de deux étages (1 800 m2 de surface de plancher) situé à l'angle des rues Jean Trinquet et Jean-Marc Cathala, dans le quartier des Grands Carmes (2e), près de la rue de la République. Le montant de la transaction s'élève à 5,7 millions d'euros HT.

Concept d'hébergement avec prestation à la carte

Au terme de près de quinze mois de travaux de restructuration pilotés par l'agence Will Architecture et l'entreprise Travaux du Midi (groupe Vinci), cet écrin post haussmannien érigé au début du XXème siècle accueillera la première auberge de la région du réseau France Hostel. L'immeuble labellisé « bâtiment durable méditerranéen » niveau « Argent » sera surélevé de deux niveaux. A l'automne 2020, il accueillera un « hostel » de 50 chambres et 208 lits. « Il s'agit d'un nouveau concept inspiré des auberges de jeunesse, mais avec une offre de services plus élaborée et plus étoffée adaptée aux Millenials », précise Gilles Boyer, directeur territorial Aix-Marseille-Provence de la Banque des Territoires. Exit les bons vieux lits superposés, les réfectoires poussiéreux et les emplacements à dix kilomètres des centres-villes. Les chambres de grande taille (4 à 5 lits) sont à mi-chemin entre le dortoir et la suite hôtelière.

Restaurant, bar, salles de bain, wifi... Une ambiance cosy qui n'a plus rien à voir avec le caractère spartiate des auberges de jeunesse. Et le tout à un tarif qui reste à la portée des bourses des jeunes voyageurs : à partir de 19 euros la nuit. Seul bémol : toutes les prestations sont payantes. « Le gel douche, la serviette, les draps, le petit-déjeuner... tout est en paiement à la demande », explique Gilles Boyer. Ce principe, similaire à celui qui est mis en oeuvre par les compagnies low cost dans l'aérien, permet à l'opérateur de monter en gamme les aménagements et les prestations. Le concept en phase avec l'engouement pour le tourisme urbain semble prometteur. Il a séduit Bpifrance qui a pris des parts au capital de France Hostel (via son fonds France Investissement Tourisme). « On accompagne le groupe dans son développement dans l'Hexagone », indique Gilles Boyer.

6 M€ de travaux

Les travaux devraient démarre au début de l'année 2019. Coût de la transformation de cet immeuble qui accueillait jadis le siège des... pompes funèbres municipales ? Six millions d'euros. La facture sera partagée entre Keys AM (51%) et la Banque des territoires (49%), avec le soutien de la Bpi et de la Caisse d'épargne Provence-Alpes-Corse (Cepac).

L'hostel marseillais sera le premier d'une longue série : le groupe a en effet des projets d'ouverture à Bordeaux, Strasbourg, Paris... Et il pourrait également prendre ses quartiers en plein centre historique d'Avignon, sur le site de l'ancienne prison Sainte-Anne. A l'horizon 2020, la jeune société compte devenir « le premier opérateur français en matière d'hébergement jeunesse » avec un parc de 2 220 lits.




William Allaire
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Nouvelles Publications Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer