AccueilEconomieMarseille : Super Cafoutch cherche 300 coopérateurs pour sa nouvelle adresse

Marseille : Super Cafoutch cherche 300 coopérateurs pour sa nouvelle adresse

A la suite de sa récente levée de fonds, le supermarché solidaire et coopératif Super Cafoutch espère séduire des bénévoles pour rendre sa nouvelle adresse viable.
Marseille : Super Cafoutch cherche 300 coopérateurs pour sa nouvelle adresse
D.R. - L’adresse vend de l’alimentaire, mais aussi des produits d’hygiène et d’entretien, essentiellement bio, à des prix attractifs, avec un minimum d’emballage.

Economie Publié le ,

Installé derrière la mairie, dans le 2e arrondissement de Marseille, Super Cafoutch vient de réussir ses deux années de test dans son local de 150 m2. Sa future nouvelle adresse de 600 m2, à quelques pas de la première, est en travaux. Le concept a su séduire des financeurs à hauteur de 500 000 €, dont France Active, un fonds d’investissement spécialisé en économie sociale et solidaire.

Comment ça marche ?

« Nous fonctionnons grâce à une structure coopérative et participative, explique Olivier Collignon, référent presse de Super Cafoutch. Ce sont donc les coopérateurs eux-mêmes qui assurent le fonctionnement. Ils donnent chacun trois heures de travail bénévole, toutes les quatre semaines, sur des postes divers comme l’accueil, la caisse, la réception des marchandises ou le nettoyage. »

Grâce à ce modèle économique, le supermarché propose des prix attractifs, aux marges très réduites. Seule condition pour être client, il faut devenir coopérateur. « En plus des heures de bénévolat, il faut acquérir 10 parts à 10 €, ou une part à 10 €, pour les bénéficiaires de minima sociaux, les étudiants et les moins de 26 ans. » Depuis l’an dernier, Super Cafoutch est labellisé Entreprise solidaire d’utilité sociale. Son chiffre d’affaires actuel est de 200 000 €. « Nous visons le million d’euros avec notre prochaine adresse », précise Olivier Collignon.

Besoin de bénévoles

« Si nous avons besoin de 300 coopérateurs supplémentaires pour l’ouverture, prévue au printemps prochain, à terme, il nous en faudra 1 500. » Ils sont actuellement 700. Alors comment convaincre de futurs aspirants bénévoles ? « C’est une aventure humaine fantastique. La base de ce projet communautaire est d’apprendre à consommer vraiment différemment. Nous intégrons par exemple la notion d’empreinte carbone, pour la sélection de nos produits, que nous voulons uniquement de saison, mais pas forcément locaux. Compte tenu de ce critère important, notre choix se porte parfois sur des tomates espagnoles, venues en plus grande quantité, que sur des 4 kg de tomates, en provenance des Alpes-de-Haute-Provence. »

L’adresse actuelle du centre-ville sera fermée en début d’année prochaine, laissant deux ou trois mois les clients de Super Cafoutch sans supermarché, le temps que la nouvelle ouvre ses portes. « Ce sera aussi un tiers-lieux, avec son espace café/détente, où nous proposerons des conférences et autres activités culturelles. » Alors, qui est tenté par l’aventure ?

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?