AccueilEconomieMarseille : les Terrasses du port carburent à l’eau de mer

Marseille : les Terrasses du port carburent à l’eau de mer

Hammerson vient de boucler le chantier de raccordement des Terrasses du port à la centrale de thalassothermie Thassalia. Un dispositif écolo qui doit permettre de couvrir 70 % des besoins en chauffage et en climatisation du centre commercial.
Marseille : les Terrasses du port carburent à l’eau de mer
Hammerson - La solution permettra d’alimenter le complexe en eau chaude et glacée pour fournir chauffage et climatisation.

Economie Publié le , par

Après la mise en service en juin 2020 de la ferme photovoltaïque de 5 000 mètres carrés installée sur la toiture en dents de scie des Terrasses du port*, Hammerson poursuit la stratégie de réduction de son empreinte carbone. Fin 2021/début 2022, en fonction des premiers résultats de la centrale solaire, le groupe britannique pourrait étendre de 1 000 à 1 500 mètres carrés la couverture photovoltaïque.

Hammerson vient par ailleurs d’achever le chantier de raccordement de son centre commercial marseillais (62 700 m2 de surface commerciale utile, 190 boutiques, 10 millions de visiteurs et 340 M€ de chiffre d’affaires annuels avant la crise sanitaire) à la centrale de géothermie marine Thassalia déployée par Engie dans le périmètre d’Euroméditerranée I. La solution permettra d’alimenter le complexe en eau chaude et glacée pour fournir chauffage et climatisation avec un taux de 70 % d’énergie renouvelable, grâce à l’exploitation de l’énergie calorifique contenue dans l’eau des bassins du port de commerce.

Démarche « Net Positive »

Cette nouvelle installation écolo s’inscrit dans le cadre de la démarche « Net Positive » d’Hammerson, qui s’est engagé à réduire son impact sur l’environnement via une diminution des émissions de CO2 liées à ses activités de 757 200 tonnes au total, soit l’équivalent de la consommation annuelle de 85 000 foyers. 

Cette transition écologique est également fortement encouragée par l’Etat : un décret de la loi Elan impose depuis janvier 2020 aux bâtiments à usage tertiaire (dont les commerces) de plus de 1 000 mètres carrés des taux de réduction de consommation d’énergie d’au moins 40 % en 2030, 50 % en 2040 et 60 % en 2050.

Rappelons que Thassalia fait souffler le chaud (18,6 MW) et le froid (16 MW) sur plusieurs programmes phares d’Euroméditerranée : l’immeuble des Docks (propriété d’Amundi), l’hôtel Golden Tulip, le multiplexe Pathé et les bureaux d’Euromed Center (développés par Covivio et le Crédit Agricole), la tour La Marseillaise (propriété de la Caisse des dépôts et consignations, de la Cepac et de Swiss Life).

* Cette centrale solaire déployée par Reservoir Sun produit chaque année près de 1 446 MWh, soit l’équivalent de près de 20 % de la consommation énergétique des parties communes du centre commercial.

 

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?