Fermer la publicité

Marseille: la future autoroute numérique chinoise arrivera au Prado en 2021

le - - Economie

Marseille: la future autoroute numérique chinoise arrivera au Prado en 2021
D.R. - Ce câble entièrement financé par HKT reliera en 2021 la France au Pakistan.

L'opérateur chinois Hengtong Optic-electric déploie actuellement la première liaison à fibre optique entre l'Asie et l'Europe. Un câble de 12.000 km qui aura pour point d'arrivée européen les plages du Prado.

L'Asie en liaison haut débit directe avec les plages du Prado. Telle est l'ambition du projet de câble sous-marin de télécommunication à fibre optique que s'apprêtent à déployer l'opérateur chinois Hengtong Optic-electric (HKT, Hong Kong) et sa filiale Peace Cable International Network avec Orange depuis Marseille jusqu'au Pakistan.

Cette liaison sous-marine à très haut débit baptisée « Peace », (« Pakistan and East Africa Connecting Europe ») sera la première du genre déployée par un groupe chinois sur le territoire français. D'une longueur de 12 000 kilomètres, ce câble entièrement financé par HKT reliera en 2021 la France au Pakistan, à travers un unique point d'atterrissage dans la ville de Marseille, en suivant la route Europe-Asie via un tracé direct qui passe par Mombasa au Kenya avant de rejoindre l'océan Indien. Dans un second temps, cette liaison fibre optique pourra s'étendre jusqu'en Afrique du Sud, sur une longueur totale de 15 000 kilomètres.

Une fois achevée, cette nouvelle autoroute numérique réduira considérablement le temps de latence des télécommunications entre l'Europe, l'Afrique et l'Asie.

Orange en première ligne

Orange fournira et opérera la station d'atterrissage du câble situé sur la plage du Prado. De là, le câble s'étirera en ligne droite sous le bitume pour rejoindre un des data centers de l'opérateur télécom national installé près du rond-point du Prado, à 1,7 km du rivage. Ce bâtiment existant, qui abritera l'arrivée de plusieurs câbles en service, sera modernisé pour accueillir l'équipement de téléalimentation électrique du système (la « PFE1 » en anglais). Ce nouveau hub « made in China » servira de porte d'entrée vers le réseau européen, voire même jusqu'au continent américain grâce aux accès au réseau transatlantique accessible depuis la France.

Orange qui a acquis 500 Gbps de capacité sur le câble entre Marseille et le Kenya compte bien booster la croissance de son trafic dans l'océan Indien. Grâce à cette nouvelle liaison numérique, l'opérateur télécom français espère trouver une alternative au câble EASSy (Eastern Africa Submarin System), seul réseau existant qui relie Djibouti à l'Afrique du Sud.

Orange prendra en charge le déploiement du câble* dans les eaux françaises de la Méditerranée. Un réseau sous-marin qui s'étirera sur 251 km à partir du poste d'atterrage de la plage du Prado (39,4 km sur le domaine public maritime et 211,7 km en zone économique exclusive « ZEE »). L'installation de ce câble à fibre optique sera réalisée à l'automne 2021, par un navire câblier. Une opération qui devrait durer deux à trois semaines. Une paille comparée à l'espérance de vie du câble estimée à 25 ans.

* Le câble sera blindé pour résister à l'environnement marin et aura un diamètre allant de 18 mm à 40 mm.




William Allaire
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Nouvelles Publications Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer