AccueilOxygèneMarseille, des recettes et des gens

Marseille, des recettes et des gens

Avec son livre « Marseille cuisine le monde », Vérane Frédiani convoque anonymes et chefs en vue. Couscous, pizza « moit’ moit’ », restos du coin, streetfood… chacun va pouvoir s’y retrouver… sans se ruiner !
Marseille, des recettes et des gens
A. Zilbermann - Vérane Frédiani et le chef colombien Juan Pulgarin, invité de son livre et créateur de tacos pour le Bar des amis, à la Pointe Rouge.

Oxygène Publié le ,

Ce livre de recettes change de ceux que l’on a l’habitude de tenir entre les mains. D’abord, il y a du texte, beaucoup de texte. Ensuite, on ne connaît pas tout le monde. Un très bon point qui met donc en valeur des passionnés, des familles, des parcours atypiques, des coins planqués. Au fil des pages, c’est Marseille qui se raconte dans sa mixité, sous la plume de l’auteure Vérane Frédiani. Cinéaste, journaliste, gastronome et militante féministe, cette Marseillaise est également l'auteure du documentaire « A la recherche des femmes chefs » et des ouvrages « Cheffes » et « Elles cuisinent ».

Alors bien sûr, elle a retenu quand même quelques incontournables de la planète Marseille à l’image de Nicole et de Guillaume Ferroni, de notre triplement étoilé Alexandre Mazzia, ou de la décoratrice Sophie Ferjani. Mais, plus par affinité personnelle, que par devoir de légitimer son livre de recettes.

Dans le détail

Son premier chapitre est consacré à la pizza, parce que, comme le dit l’auteure « qui ne mange pas de pizza n’est pas Marseillais(e) ! ». Elle nous suggère où la manger, donne une recette et dresse le portrait d’un couple « épatant ». Elle enchaine ensuite avec « les nouveaux italiens de Marseille », la « couscous mania », la soupe, les épices, détaille le poisson, parle aux « viandards » et n’oublie ni l’ail ni notre sacro-saint apéro… le tout largement illustré d’interviews où l’auteure prend le temps de la rencontre, mise en scène avec des photos terriblement vivantes.

Ce livre se lit dans l’ordre ou le désordre, se picore, s’ouvre sur une recette, comme pour un moment de partage ou un bon plan. Bref, il détonne dans le petit monde policé des « livres de recettes », aux photos bien léchées et aux textes minimalistes. « Marseille cuisine le monde » et ses 75 recettes, 200 lieux et 60 portraits vient d’ailleurs d’être réédité…

« Marseille cuisine le monde », Vérane Frédiani, éditions de La Martinière, 256 pages, 29,90 €

 

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?