AccueilEconomieMarseille accueille un coworking inclusif

Marseille accueille un coworking inclusif

L’Equateur cible les créateurs d’entreprise des quartiers prioritaires et les TPE en leur proposant des tarifs préférentiels. Il est implanté chez l'entreprise sociale et solidaire Mades, dans le 15e arrondissement de Marseille.
Les co-fondateurs de L'Equateur, Pascal Sevetier, Odile Siary, Antoine Eudel et Stéphane Cardo, proposent une nouvelle approche solidaire du coworking.
D.R. - Les co-fondateurs de L'Equateur, Pascal Sevetier, Odile Siary, Antoine Eudel et Stéphane Cardo, proposent une nouvelle approche solidaire du coworking.

Economie Publié le ,

Le projet inclusif L’Equateur, créé au mois de mars 2021, a été mis en œuvre par Stéphane Cardo, entrepreneur autodidacte dans l’industrie et Me Odile Siary, avocate au barreau de Paris et ancienne juriste d’entreprise à l’international. Deux autres co-fondateurs les ont accompagnés. Il s’agit de Pascal Sevetier, responsable financier et Antoine Eudel, chargé de communication. « C’est le premier écosystème de réunion, de vie et de travail, qui relie le nord et le sud de Marseille, au coeur de la zone franche urbaine entre Euromed et le 15e arrondissement de Marseille », nous expliquent-ils. « Ce nouvel espace de travail partagé inclusif, équipé et abordable a été pensé pour une entreprise, un artiste, un indépendant, un salarié ou une association. C’est une communauté grandissante de travailleurs liés par des valeurs, des envies et une vision nouvelle du travail », déroule la structure. Le site propose 44 postes, quatre bureaux fermés et deux salles de réunion.

Les places vacantes sont proposées à des étudiants, touchés par la crise, qui en feraient la demande. « L’Équateur entend mettre fin à l’isolement des indépendants, des salariés et des télétravailleurs. » Cette nouvelle structure propose aussi de la domiciliation, de l’accompagnement et du conseil juridique aux entreprises. Mades accueille déjà, aux côtés de cet espace de coworking, un cabinet d’avocat, des entreprises, des artistes et des artisans. A terme sont notamment prévu l’aménagement du toit de l’immeuble en lieu de restauration et d’événements, ainsi que la création d’une résidence artistique numérique.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 26 septembre 2022

Journal du26 septembre 2022

Journal du 16 septembre 2022

Journal du16 septembre 2022

Journal du 09 septembre 2022

Journal du09 septembre 2022

Journal du 02 septembre 2022

Journal du02 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?