AccueilEconomieMars Wine station, bientôt du vin 100 % Marseillais

Mars Wine station, bientôt du vin 100 % Marseillais

Enfin… d’ici quatre ans ! C’est en tous cas le rêve singulier de Mars Wine station, une entreprise marseillaise vinicole. Sa première cuvée fabriquée dans son chai du Vieux-Port arrive bientôt, en attendant un jour ses vignes urbaines.
Pour Mars wine station, Lionel Boillot compte cette année sur un chiffre d’affaires de 700 000 € et une production globale de 90 000 bouteilles.
D. R. - Pour Mars wine station, Lionel Boillot compte cette année sur un chiffre d’affaires de 700 000 € et une production globale de 90 000 bouteilles.

Economie Publié le ,

« Nous allons planter cet hiver notre propre vigne sur un hectare, à Allauch », se réjouit Lionel Boillot, directeur et co-fondateur de Mars Wine station. « Mais notre rêve absolu serait d’avoir des vignes à Marseille », espère celui qui a passé 20 ans en Chine, en tant que négociant en vin. Créée en 2019, Mars Wine a commencé son activité vinicole en lançant des cuvées assemblées dans le Sud. On grain Dégun, La Baie des Singes, Sainte Cigale, des vins bio accessibles, au marketing impeccable, que l’on retrouve aussi bien chez son caviste, que chez Marcel & Fils, voire en Chine pour Poulpe connection.

« Dès que j’ai créé Mars Wine avec Michel Assadourian (cofondateur de Wiko), je voulais à terme pouvoir créer du vin Marseillais à 100 %. Avec du raisin qui aurait poussé ici ! La première étape a donc été d’ouvrir un chai. C’est chose faite depuis un an. Nous avons 70 m2 sur le Vieux-Port, dédiés à toute la phase de production du vin. »

Il va d’ailleurs sortir de ses cuves en grès, d’ici quelques jours, la toute première cuvée entièrement transformée à Marseille, un vin rouge baptisé Mars.

Du vin en musique

Lionel Boillot n’est pas en manque d’idées saugrenues. Sa dernière folie ? Transformer le raisin sur fond de musique originale. Il a fait appel au compositeur et joueur de mandoline Marseillais Vincent Beer-Demander, concertiste international emballé par ce projet dingue. « Nous avons fait il y a trois ans une première expérience à Châteauneuf-du-Pape », nous explique Lionel Boillot. « Avec une cuve témoin et une cuve dans laquelle était immergé du son jazzy, tout au long du process de fermentation (soit 8 heures par jour durant 45 jours). Je peux vous assurer qu’au final, le vin jazzy est bien différent de celui qui n’a pas été au contact de la musique ». Cette fois, il n’y aura pas de cuve témoin. « Je sais que ça fonctionne ! ». Une fois les vendanges faites, le raisin sera donc immergé dans des cuves sur-mesure, créées pour l’expérience. « Je vais découvrir d’ici quelques jours son livret. Il y aura plusieurs parties, avec des rythmes adaptés à chaque étape du processus de vinification ».

Rendez-vous donc dans un an pour le découvrir. Le nom n’est pas encore choisi. « Mais il y aura la lettre M, pour Mars wine, Marseille, mandoline et musique. » Autre projet à venir, une boutique où trouver non seulement la gamme complète des vins made in Mars wine station, aux côtés de spécialités d’artisans Marseillais. « Peut-être du coté du Vieux-Port, ce serait un emplacement idéal », confie Lionel Boillot.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 30 septembre 2022

Journal du30 septembre 2022

Journal du 26 septembre 2022

Journal du26 septembre 2022

Journal du 16 septembre 2022

Journal du16 septembre 2022

Journal du 09 septembre 2022

Journal du09 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?