AccueilEconomieMarseille : Maisons du monde hôtel & suites n’a pas encore dévoilé tous ses projets

Marseille : Maisons du monde hôtel & suites n’a pas encore dévoilé tous ses projets

Rencontre avec Nicolas Cozzolino, directeur de Maisons du monde hôtel & suites Marseille, un établissement qui séduit déjà une clientèle plutôt jeune et connectée, attirée par une adresse centrale et à forte identité.
Marseille : Maisons du monde hôtel & suites n’a pas encore dévoilé tous ses projets
A. Zilbermann - Nicolas Cozzolino, directeur de Maisons du monde hôtel & suites Marseille.

Economie Publié le ,

Nicolas Cozzolino a pris en mai 2020 la direction du nouvel hôtel du Vieux-Port Maisons du monde hôtel & suites Marseille. A 36 ans, c'est la quatrième fois qu'il occupe de telles fonctions. « Avant de prendre cette voie, j’ai tenté des études d’ingénieur, nous explique-t-il. Mais je ne m’y épanouissais pas. J’ai pensé que l’hôtellerie et la restauration pourraient me convenir puisque, depuis le lycée, je faisais des petits boulots chez différents traiteurs de la région. J’ai donc suivi un BTS au lycée hôtelier de Bonneveine et ça m’a vraiment plu. J’ai ensuite enchainé avec une licence hôtellerie et tourisme. »

 

A la suite de ce nouveau cursus, Nicolas Cozzolino occupe différents postes entre l’Australie, le Sénégal et la Tunisie, et devient pour la première fois directeur d'un établissement à 29 ans. Il revient en France (et dans son Sud natal) en 2016.

 

Le retour à Marseille

« Quand j’ai appris que le groupe Vicartem était à la recherche d’un directeur pour sa nouvelle adresse marseillaise, j’étais alors directeur de l’hôtel Escale Océania, à deux pas d’ici. J’ai postulé, ça correspondait à un moment de ma carrière où j’avais envie de changement. » Sa prise de fonction s’est passée normalement, en dépit d’une crise sanitaire qui allait s’installer dans la durée. « J’ai pu recruter mes équipes sans difficulté, entre anciens salariés du Grand Tonic Hôtel et création de postes, grâce à mon réseau. »

 

Cette carte « locale » a forcément pesé en faveur de Nicolas Cozzolino, étant donné que la direction du groupe souhaitait un hôtel « ancré dans sa ville, en totale connexion avec ses habitants », souligne le directeur. « J’habite Marseille depuis 2016. J’ai eu le temps de tisser des liens avec mes homologues du Vieux-Port et avec le tissu économique local. Avec mes confrères, nous sommes très solidaires et communiquons beaucoup ensemble. Nous sommes très soudés. D’ailleurs, en 2019, nous avions organisé une grande soirée "corporate" au Sport Beach pour célébrer l’ensemble de nos collaborateurs et partenaires. J’espère que nous pourrons reconduire cet événement cette année. »

 

Les projets pour la reprise

« Nous allons lancer notre propre carte de planches à partager, en utilisant un maximum de produits locaux, jusque dans nos boissons. Je pense à la bière de La Plaine ou à la bière blanche des Hautes-Alpes. La terrasse et le futur patio seront des atouts importants pour attirer les Marseillais et leur permettre de s’approprier notre adresse. Nous voulons que ce soit simple et convivial, dans une fourchette de prix raisonnable », détaille Nicolas Cozzolino. Des ateliers et divers événements seront également proposés.

 

Quant à la cible, si le directeur attend avec impatience le retour des touristes internationaux, il la définit comme une population « plutôt jeune, moderne, à fort pouvoir d’achat, très connectée, qui aime les ambiances décontractées, mais désireuse d’un service de qualité ». L’hôtel aura aussi une carte à jouer au niveau local, en ouvrant ses portes aux habitants métropolitains, via des événements et des propositions accessibles à tous. 

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?