AccueilEconomieLionel Van den Haute : « Marseille n'a pas encore une image business forte »

interview Lionel Van den Haute : « Marseille n'a pas encore une image business forte »

Lionel Van den Haute dirige le Radisson Blu à Marseille depuis 2017. Il nous parle de l'orientation business de son établissement, qui génère plus de 65 % de son chiffre d'affaires, ainsi que des futurs travaux de rénovation des chambres.
Lionel Van den Haute : « Marseille n'a pas encore une image business forte »
D.R. - Lionel Van den Haute, directeur du Radisson Blu à Marseille, évoque la dimension business de son établissement.

Economie Publié le ,

Les Nouvelles Publications : Vous qui étiez à la tête d'un hôtel en Belgique, votre pays d'origine, qu'est-ce qui vous a séduit dans le poste de directeur du Radisson Blu à Marseille ?
Lionel Van den Haute :
Tout d'abord j'aime énormément la France, que je connais depuis toujours parce que je venais y faire du ski en famille. Par ailleurs, j'ai déjà dirigé des hôtels à Toulouse et à Lille. C'est vrai que Marseille a encore une réputation fragile, avec un marché très concurrentiel, mais j'aime les challenges.

Qu'entendez-vous par « réputation fragile » ?
Malheureusement, dès qu'il se passe des événements négatifs, c'est toujours très amplifié médiatiquement. Donc, je ne peux pas dire que l'image que j'avais de Marseille était très positive. Je savais qu'au niveau professionnel, ce serait difficile. Et puis, Marseille, à la différence de Paris, Cannes ou Nice, n'a pas encore une image « business » forte. Elle est en train de se créer.

Justement, votre espace business a été rénové voilà un an. Quels travaux avez-vous effectués ?
La rénovation de l'espace business, qui occupe tout le premier étage sur 732 m2, a été décidée par mon prédécesseur, Georges Chauve. La décoration était sombre. Il a donc fallu la remettre au goût du jour et surtout miser sur de la lumière naturelle dans nos 12 salles de réunion. C'était une forte attente de nos clients. Le chiffre d'affaires est au rendez-vous puisqu'en un an, nous avons eu une augmentation de 18 % de notre activité.

Avez-vous d'autres projets de travaux dans les mois à venir ?
Oui, nous travaillons depuis deux ans déjà à la rénovation de toutes nos chambres. Elle devrait intervenir fin 2020, pour une livraison début 2021. Nous avons la chance d'avoir deux bâtiments séparés, ce qui facilitera les choses.

Lire notre interview complète de Lionel Van den Haute dans le n°10 073 des Nouvelles Publications, à paraître le 11 octobre. Cliquez ici pour plus d'informations sur nos offres d'abonnement, à partir de 55 €/an.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?