AccueilDroit et ChiffreLionel Canesi : « Il faut tout faire pour sauver les entreprises »

interview Lionel Canesi : « Il faut tout faire pour sauver les entreprises »

Face à l'épidémie du coronavirus COVID-19, le Conseil régional de l'ordre des experts-comptables Paca aide ses entreprises à mettre en place les mesures de soutien immédiates aux entreprises.
Lionel Canesi : « Il faut tout faire pour sauver les entreprises »
R. Poulain - Lionel Canesi, président du conseil régional de l'Ordre des experts-comptables Paca.

Droit et Chiffre Publié le ,

Les Nouvelles Publications : Quelle mesure a pris le CROEC Paca en faveur des entreprises suite aux annonces du président Macron concernant l'épidémie du coronavirus ?
Lionel Canesi : Dès vendredi dernier, c'est-à-dire le lendemain de sa première allocution télévisée, nous avons mis en place une cellule de crise et de coordination avec les différentes administrations (Urssaf, impôts, etc.) L'idée étant de jouer le rôle de facilitateur entre les chefs d'entreprise et l'administration. Nous informons les entrepreneurs sur les démarches à suivre, nous les conseillons, nous les aidons à passer ce moment très difficile.

Quels problèmes rencontrent le plus vos clients à l'heure actuelle ?
Nous avons plusieurs cas de figure. Les entreprises concernées par la fermeture de leur établissement se demandent notamment comment elles vont faire face à leurs échéances. Elles ont ainsi besoin d'être bien orientées et de connaître les dispositifs d'urgence mis en place par l'État (report des échéances fiscales, sociales...). Les structures qui connaissent un ralentissement de leur activité doivent, quant à elles, anticiper pour protéger leur trésorerie (avec l'aide de Bpifrance). Enfin les entreprises qui peuvent rester ouvertes (commerces de bouche, pharmacies, etc.) se concentrent sur la santé de leur effectif (masques, gants) et sont aussi à la recherche de main d'oeuvre. Autant de problématiques auxquelles nous devons répondre. Reste le cas des dirigeants, présidents de SAS qui ne sont pas soumis au chômage partiel et qui souffrent tout autant que les autres.

Etes-vous confiant ?
L'Etat doit aider ceux qui sont en difficulté et force est de constater que le gouvernement réagit et que des mesures sont d'ores et déjà prises. Des choses se mettent en place. Il faut tout faire pour sauver les entreprises, ne pas faire sauter le système. Décaler les frais d'un ou deux mois aiderait les entreprises. Il faut que tout le monde joue le jeu.

Quel conseil donnez-vous à vos confrères experts-comptables dans ce contexte d'épidémie ?
Dans le week-end nous avons demandé aux experts-comptables de la région de fermer les cabinets et de passer au télétravail. Notre priorité est claire : d'abord la santé des hommes et des femmes. Et ensuite que ces derniers puissent s'occuper des clients entrepreneurs. Il faut tout faire pour sauver les entreprises et qu'une certaine continuité du travail puisse se faire. Notre pays a besoin de fraternité, de convivialité et de solidarité.

Comment les experts-comptables s'organisent pour la continuité de leur activité ?
Dans la grande majorité des cas, les cabinets ont pu basculer sur le cloud et peuvent travailler à distance. Nous travaillons par mail et avec nos téléphones portables pour contacter les clients. La plupart des formalités se font par Internet. Evidemment, une partie des collaborateurs seront en chômage partiel. Pour l'heure nous avons des demandes urgentes liées à cette situation exceptionnelle. Mais dans trois semaines, il nous sera sans aucun doute difficile de travailler sur d'autres sujets à distance.
Les cabinets disposant d'un pôle social ont de nombreuses demandes émanant de leurs clients, les autres services n'auront bientôt plus rien à faire. Mais de toute manière la priorité, encore une fois, est de sauver les entreprises. Si ces dernières peuvent, avec des aides étatique, mettre en standby leur activité pendant 30 jours, elles ne seront pas en mesure de le faire pendant trois mois. Alors il faut agir vite et bien.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?