AccueilEconomieLes Spartiates phocéennes : 100 % certifiées main

ARTISAN Les Spartiates phocéennes : 100 % certifiées main

Arthur Bozian travaille d’arrache-pied en ce moment et en pleine haute saison. De quoi lui mettre du baume au cœur après une année 2020 difficile.
Les Spartiates phocéennes : 100 % certifiées main
D.R. - Pour Arthur Bozian, « les consommateurs ont modifié leur comportement. Ils réfléchissent davantage à leurs achats et se tournent naturellement vers du made in France, des produits locaux et artisanaux. »

Economie Publié le ,

Résilience. Tel est le mot qui caractérise le plus les artisans face à cette crise sanitaire sans précédent. C’est le cas notamment d’Arthur Bozian, artisan et gérant de la société Chaussures O’Kiss qui réalise les sandales Les Spartiates phocéennes. « La saison 2020 a été très difficile mais 2021 s’annonce très bien. Nous allons réaliser une bonne année. » Conséquence immédiate : « Je travaille tous les jours et ne compte pas mes heures, mais le moral est au rendez-vous. »

Imprimés serpent

La société familiale, créée en 2008, poursuit son développement ou plus exactement ses créations : « Les modèles restent plus ou moins les mêmes mais les couleurs et les motifs changent d’une année sur l’autre pour s’adapter aux tendances du moment. » La collection de cette année fait ainsi la part belle au doré, argenté et imprimés serpent. Avec une vraie demande pour du tannage végétal. Selon Arthur Bozian, « les consommateurs ont modifié leur comportement. Ils réfléchissent davantage à leurs achats et se tournent naturellement vers du made in France, des produits locaux et artisanaux ».

Une aubaine pour cet artisan qui revendique un savoir-faire marseillais. « Grâce à des matériaux de haute qualité et un savoir-faire artisanal d’excellence, toutes nos sandales sont réalisées demi-mesure sur une ligne ultra moderne, conçues aussi bien pour les femmes que pour les hommes, et aussi les enfants. »

Développer les collections hommes

Arthur Bozian est un autodidacte. Il crée et confectionne ses propres modèles avec des matières nobles et de qualité. L’atelier est composé de cinq personnes, essentiellement des membres de sa famille. Un savoir-faire récompensé en 2019 par la profession qui lui attribue le titre de Maître Artisan. « Une grande fierté et un honneur », ajoute-t-il ému.

Et pas question de s’arrêter en si bon chemin. Après avoir proposé, du fait de la Covid-19, un site Internet marchand, il entend développer davantage ses collections hommes qui ne marchent pas aussi bien que celles des femmes.

 

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?