AccueilEconomieMailinblack : « Les participantes du Cercle des hackeuses ont été galvanisées par les échanges »

Mailinblack : « Les participantes du Cercle des hackeuses ont été galvanisées par les échanges »

En mai dernier, Mailinblack a lancé en interne son Cercle des hackeuses. Cette initiative va s’ouvrir dès l’an prochain aux salariés masculins comme l'explique Justine Gretten, responsable communication de la société marseillaise.
Justine Gretten a créé en interne un cercle de rencontres entre femmes qui, au vu de son succès, évoluera plus largement en 2022.
D.R. - Justine Gretten a créé en interne un cercle de rencontres entre femmes qui, au vu de son succès, évoluera plus largement en 2022.

Economie Publié le ,

Les Nouvelles Publications : Comment est né le Cercle des hackeuses ?
Justine Gretten: Au sein de Mailinblack, nous voulions développer la confiance en elles de nos salariées, améliorer leur prise de parole, évoquer des problématiques propres aux femmes. Des sujets comme la parité et la diversité sont très importants à nos yeux : le secteur du numérique emploie uniquement 30 % de femmes, chez Mailinblack, elles sont à parité [70 salariés au total, NDLR]. Nous venons d’ailleurs d’être certifiés Great place to work pour deux ans.

Cette certification consiste en quoi ?
Il s’agit de la plus haute distinction RH qu’une entreprise puisse recevoir dans le monde. Great place to work évalue la qualité de vie au travail en sollicitant directement l’avis des collaborateurs. Nous devenons ainsi le premier acteur de la cybersécurité de la région à obtenir cette certification. Nous sommes aussi signataires de la charte « Bye bye sexisme », initiée par l’ONG Business professional women.

Comment se déroule une rencontre du Cercle des hackeuses ?
Nous convions six à huit salariées et faisons venir deux intervenantes, des femmes inspirantes que nous appelons nos « femmes modèles ». Nous abordons ensemble nos échecs, nos succès, les situations où nous avons été confrontées à du sexisme… Tout de suite, ce modèle de rencontre a plu. Les participantes ont été galvanisées par ces échanges informels. Nous avons donc voulu pérenniser et faire évoluer le Cercle en 2022.

De quelle façon ?
Nous allons tout d’abord l'ouvrir aux hommes. C’est important de confronter nos points de vue, pour encore mieux nous connaître et qu’ils entendent comment nous vivons nos problématiques de femmes salariées au quotidien. Nous allons aussi aborder des thématiques plus « structurées », comme « Savoir demander une augmentation » ou « Réagir face au sexisme ». Nous n’imaginions pas que cette initiative aurait autant de succès et nous n’envisagions pas non plus de communiquer dessus.

Votre initiative sert d’exemple et alimente le cercle vertueux des bonnes pratiques…
Ce serait formidable qu’il en soit ainsi. Tout est partie de l’envie de booster la confiance en elles de nos collaboratrices. Avoir une équipe solide et solidaire reste une force indispensable pour toute entreprise.

Mailinblack participe jeudi 2 décembre à « Où sont les femmes ? A l’université ? Dans l’entreprise ? », un colloque organisé par Elles à l’unisson, un réseau régional au féminin.
Il se tiendra au cinéma Artplexe Canebière, Marseille 1er, à 18 h. Inscription ici
Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 25 novembre 2022

Journal du25 novembre 2022

Journal du 18 novembre 2022

Journal du18 novembre 2022

Journal du 10 novembre 2022

Journal du10 novembre 2022

Journal du 04 novembre 2022

Journal du04 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?