AccueilEconomieLes Navettes des Accoules : des biscuits authentiques et traditionnels

Les Navettes des Accoules : des biscuits authentiques et traditionnels

Marseillais et touristes se retrouvent au sein de cette biscuiterie, au cœur du Panier à Marseille, pour goûter les navettes à la fleur d'oranger de José Orsoni.
Les Navettes des Accoules : des biscuits authentiques et traditionnels
D.R. - Depuis une quinzaine d'années, José Orsoni a décidé d'ouvrir sa biscuiterie : les Navettes des Accoules.

Economie Publié le ,

C’est lui qui le dit : « mieux vaut goûter que parler ». Pourtant, rien qu’en écoutant JoséOrsoni nous parler de ses navettes, on en salive de gourmandise ! Il faut dire que cet artisan n’est pas un novice en la matière, il a été pendant des années boulanger, pâtissier puis biscuitier pour le commerce de gros. Et depuis une quinzaine d’années, il a décidé d’ouvrir dans le quartier où il a grandi, sa biscuiterie. Les Navettes des Accoules, au cœur du Panier à Marseille, propose ainsi, pour le plus grand bonheur de ses clients, des navettes mais aussi des canistrellis, des croquants, des macarons etc.

Fleur d’oranger

Si toutes les bonnes recettes sont toujours gardées secrètes, José Orsoni précise tout de même que ses produits sont frais. Concernant la navette, il suit la recette traditionnelle avec du beurre et des œufs frais. Avec deux critères indispensables pour réaliser la navettes des puristes : pas de levure et un parfum à la fleur d’oranger. « Du coup, chaque jour les navettes ont le même goût, la même cuisson », précise l’artisan. Les plus curieux pourront apercevoir les étapes de fabrication de la navette puisque le laboratoire de fabrication est à la vue du client, au fond de la boutique du Panier.

Montmartre

Depuis quelques années, le quartier du Panier évolue. De nouvelles boutiques s’ouvrent et les touristes - notamment ceux qui se rendent au Mucem - se font de plus en plus nombreux. « Le quartier se "Montmartrerise" », lance José Orsoni. De quoi faire venir une nouvelle clientèle dans sa boutique ? « Ma clientèle reste essentiellement composée de Marseillais. Même si des gens du monde entier pousse ma porte, surtout pendant les vacances. »

Retrouvez chaque semaine sur le site internet et dans les pages des Nouvelles Publications nos portraits d'artisans, en partenariat avec la Chambre de métiers et de l'artisanat de région Provence-Alpes-Côte d'Azur.Cliquez ici pour plus de renseignements sur nos offres d'abonnements (à partir de 55€/an).​

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?