AccueilEconomieLes Monocyclettes, la lingerie qui embellit

Les Monocyclettes, la lingerie qui embellit

Ex-infirmière, Angélique Lecomte a subi à 35 ans une ablation du sein, suite à son cancer. Ce qu’elle nomme « une expérience » lui a fait pousser des ailes de chef d’entreprise et lui a donné envie de lancer sa marque de lingerie, Les Monocyclettes.
La créatrice Angélique Lecomte incarne sa marque et sait mieux que quiconque combien le chemin vers la résilience peut être long.
D. R. - La créatrice Angélique Lecomte incarne sa marque et sait mieux que quiconque combien le chemin vers la résilience peut être long.

Economie Publié le ,

« J’ai créé en 2020 ma marque de lingerie post-mastectomie »,explique la créatrice des Monocylettes. « J’ai imaginé des soutiens-gorge mono-bonnets modulables, personnalisables et ergonomiques. J’ai déposé un brevet pour ce concept innovant et original. Ma marque, c’est bien plus qu’une simple marque de lingerie adaptée, c’est un accompagnement vers la résilience ! », souligne la Vauclusienne qui a découvert son cancer en 2016.

Redonner confiance aux amazones

« Ma mission est d’aider les femmes à accepter leur corps et à reprendre confiance en elles, après leur cancer du sein. Mes soutiens-gorge mono-bonnets permettent de renouer avec le plaisir de s’offrir de la jolie lingerie. »

Angélique Lecomte nous rappelle que 70 % des femmes qui ont subi une telle opération décident de rester « plates ou asymétriques ». Elle ajoute : « Certaines portent leur prothèse externe jour et nuit, d’autres seulement pour travailler, quand d’autres encore acceptent leur corps. L’idée est de leur proposer un produit qui s’adapte à leurs besoins et à leur évolution ». Bien sûr, la marque travaille des matières agréables à porter, même avec une cicatrice. La bretelle arrière est brevetée, ce qui permet de répartir le poids du sein sur l’ensemble du dos. Un même modèle se compose donc de deux bonnets indépendants, qui s’attachent séparément dans le dos.

Gilles Salfati l'avocat Marseillais qui pédale et plaide contre le cancer

Retrouver le plaisir de la lingerie avec Les Monocyclettes

Tout cela semble un peu technique, « mais les femmes sont ravies de choisir un soutien-gorge sur-mesure ». Elles peuvent par exemple créer un modèle bicolore et bi-matière, coton/dentelle. Angélique Lecomte a aussi créé un body, baptisé Gabrielle, qui arrive bientôt dans deux nouveaux coloris pour les fêtes de fin d’année. « Avec Les Monocyclettes, je veux diffuser un message d’estime de soi et d’empowerment féminin. Ma marque est inclusive et déstigmatise les femmes ayant subi une ablation du sein. Elle s’adresse aussi plus largement aux morphologies qui ne correspondent pas aux normes. Je pense aux poitrines asymétriques, plates ou de grandes tailles ». Les Monocyclettes, un bel exemple de reconversion professionnelle…

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 25 novembre 2022

Journal du25 novembre 2022

Journal du 18 novembre 2022

Journal du18 novembre 2022

Journal du 10 novembre 2022

Journal du10 novembre 2022

Journal du 04 novembre 2022

Journal du04 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?