AccueilEconomieLes Maltfaiteurs font mousser la bière artisanale à Marseille

Les Maltfaiteurs font mousser la bière artisanale à Marseille

Le marché de la bière artisanale en France est en plein expansion. La Brasserie des Maltfaiteurs, à Marseille, apporte sa bière à l’édifice en proposant des gammes originales…
Les Maltfaiteurs, une bière brassée à Marseille.
D.R. - Les Maltfaiteurs, une bière brassée à Marseille.

Economie Publié le ,

Epicées, ambrées, aromatisées... il y en a pour tous les goûts à la Brasserie des Maltfaiteurs, dans le 12e arrondissement de Marseille. Mais c’est surtout le côté artisanal qui séduit les clients, à une période où le consommer local a le vent en poupe. Une blanche au poivre, une blonde classique légèrement fumée, la Brasserie des Maltfaiteurs se démarque par des boissons "atypiques". Les brasseurs proposent, en effet, six bières dans la gamme principale, quatre saisonnières et trois spécifiques. Sylvain de Villèle, le directeur de l’enseigne, croit en une nouvelle clientèle : « On cible des personnes qui veulent boire de la bière de qualité. Une bière artisanale, c’est tout un savoir-faire qu’il y a derrière ». C’est en janvier 2019 que quatre amis phocéens ont décidé de se lancer dans cette aventure. Aujourd’hui associés, ils sont épaulés par quatre salariés en contrat aidé.

Une production bio et écoresponsable

Les Maltfaiteurs brassent en unité de cinq hectolitres (500 litres) de façon artisanale dans leurs locaux situés dans la zone industrielle de Saint-Pierre. Ils occupent cet espace de 200 m2 depuis février 2021. Croissance oblige, ils ont quitté leur premier petit entrepôt du 6, allée des Canaris dans le 13e arrondissement de Marseille. Il était quatre fois plus petit.

Aquae Maltae : la bière bio d'Aix-en-Provence

Pour confectionner ces bières, les brasseurs font appel exclusivement à des ingrédients naturels : malts, houblons, épices… tout est bio. Ni filtrées, ni pasteurisées, un léger dépôt, tout à fait naturel, est donc potentiellement visible. Soucieux de l’impact écologique de leur activité, les Maltfaiteurs privilégient autant que possible les circuits courts et fournisseurs locaux de la région marseillaise afin de limiter leur empreinte carbone. Un plan de surveillance de la consommation d’eau est également mis en place au sein de la brasserie. Le matériel est adapté pour une consommation d’eau réduite (circuit glycolé) et l’énergie provient de l’éolien et du solaire.

Toujours dans une logique écoresponsable, Les Maltfaiteurs collaborent avec Soofut et la Marseillaise Incassable. La première met à disposition des futs en inox pour stocker la bière pendant que l’autre s’occupe de laver des bouteilles destinées à être réutilisables.

Une concurrence locale saine

Sylvain Devillele entretientde bons rapports avec les autres brasseurs artisanaux marseillais : « Nous ne sommes pas concurrents ici, mais bien des partenaires. La Plaine, Zoumaï, Minotte... Ce sont des gens qui nous ont aidés au départ et ils nous aident encore aujourd’hui. Ce sont des amis, on s’entraide plus qu’autre chose. On est les petits derniers de Marseille, on a encore besoin de grandir ».

La Brasserie de la Plaine milite pour une filière agricole brassicole en Provence

L’ancien vinificateur poursuit : « La concurrence avec les mastodontes, elle n’a rien à voir. Nous sommes dans le craft et eux, dans l’industriel. Ce n’est pas du tout les mêmes produits. Vous achetez une bière chez nous, vous avec six Heineken ». Mais les industriels, avec une volonté de diversifier leur offre, commencent à prendre des parts de marché sur le craft, en se penchant sur des bières atypiques, telles que les IPA (India Pale Ale qui se différencie par sa forte amertume liée à l'utilisation de houblon lors du brassage). C’est pourquoi, Carlsberg, quatrième brasseur au monde, investit au Castellet chez La Fada.

Des investissements à venir

L’objectif est de doubler la capacité de production et de stockage des bières « très vite ». Ce sont sept cuves de 500 litres et quatre cuves de 1 000 litres qui s’activent au quotidien. Les Maltfaiteurs souhaitent également automatiser la mise en bouteille. Ils sont épaulés par la Région Paca et le Département des Bouches-du-Rhône.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 30 septembre 2022

Journal du30 septembre 2022

Journal du 26 septembre 2022

Journal du26 septembre 2022

Journal du 16 septembre 2022

Journal du16 septembre 2022

Journal du 09 septembre 2022

Journal du09 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?