AccueilEconomieLes experts-comptables proposent dix mesures pour sauvegarder les TPE-PME régionales

Les experts-comptables proposent dix mesures pour sauvegarder les TPE-PME régionales

Lionel Canesi, président du Conseil régional de l'ordre des experts-comptables Provence-Alpes-Côte d'Azur, vient d'envoyer aux dirigeants nationaux et locaux des propositions fortes visant à relancer l'économie.
Les experts-comptables proposent dix mesures pour sauvegarder les TPE-PME régionales
C. Dupuy - Lionel Canesi a présenté dix mesures pour relancer l'économie.

Economie Publié le ,

« Depuis le début de mon mandat, j'ai toujours rappelé le rôle central de l'expert-comptable dans l'économie et auprès du chef d'entreprise. La crise du coronavirus n'a fait que renforcer cela et le mettre en exergue », rappelle Lionel Canesi. Pour le président du Conseil régional de l'ordre des experts-comptables Provence-Alpes-Côte d'Azur « les hommes du chiffre se sont engagés à leurs côtés avec passion et détermination ». Et avec un seul objectif : préparer la reprise.


Lire aussi : Lionel Canesi : « Les experts-comptables ne sont pas suffisamment reconnus au niveau national »


Jeudi dernier, il a donc invité les dirigeants du territoire et le monde économique, notamment les entrepreneurs qui ont été actifs pendant la crise. L'occasion de les féliciter pour leur dynamisme et de leur exposer des actions et solutions qu'il souhaite mettre en place. Dix mesures pragmatiques et urgentes pour aider encore plus les entreprises victimes de la crise sanitaire ont ainsi été actées.

Avec trois grandes typologies d'actions : relancer la trésorerie des entreprises, relancer la consommation et relancer l'investissement. Des propositions qui ont également été remises au président de la République, au Premier ministre, aux députés et au président de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Une fiscalité trop punitive

Au sujet des fonds propres, une des mesures phares propose que le chef d'entreprise réalisant des bénéfices soit incité à les laisser dans l'entreprise pour renforcer sa trésorerie. Sur le registre de l'investissement, trois des quatre mesures peuvent se résumer en une seule : inciter le chef d'entreprise à investir dans le digital et l'écologie.

« Il y a des commerçants en centre-ville qui n'ont pas pu vendre leur marchandise pendant la crise du Covid-19 faute d'avoir les outils adéquates. Il serait intéressant de leur proposer d'investir et de déduire non pas ce qu'ils dépensent mais le double. Pareil avec les voitures, il vaut mieux tout faire pour que le chef d'entreprise cible les véhicules propres avec une fiscalité attractive en retour. Il faut inciter au lieu de sanctionner », explique Lionel Canesi jugeant la fiscalité « punitive ».

Enfin, concernant la consommation, la mesure à retenir est celle sur l'épargne. Les Français épargnent beaucoup et encore plus pendant le confinement. Or, pour relancer l'économie, la consommation doit elle aussi repartir. « Pourquoi ne pas donner aux enfants et petits-enfants 50 000 euros sans droit à verser ? Cela leur permettra d'acheter un appartement par exemple. »

Quant à l'avenir, Lionel Canesi demeure confiant : « Les entreprises ont bénéficié d'aides dont la maturité ne s'arrêtera pas à septembre. Le monde économique a été uni comme jamais. Il faut poursuivre cet élan. Individuellement et collectivement il est nécessaire, plus que jamais de faire preuve de patriotisme local. »

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?