AccueilEconomieLes chefs d’entreprise confiants pour l’avenir… mais jusqu’à quand ?

Les chefs d’entreprise confiants pour l’avenir… mais jusqu’à quand ?

Malmenée par une crise sanitaire qui perdure, l’économie régionale fait preuve de résilience voir de rebond. Les derniers chiffres de la Banque de France sont bons.

Economie Publié le ,

Toutes les bonnes nouvelles sont bonnes à prendre. En juin, l’économie régionale a connu une progression d’activité dans la plupart des secteurs. C’est ce qui ressort de la dernière note de conjoncture de la Banque de France. Les données recueillies proviennent des chefs d’entreprise eux-mêmes. C’est ainsi que dans l’industrie, le jugement des dirigeants sur le niveau d’activité de leurs entreprises (en pourcentage du niveau jugé "normal") se situe à 100% en juin, alors qu’il était en dessous de 70% en avril  2020. Autre bonne nouvelle : en juillet, le niveau se maintiendrait (99%).

On ne peut pas en dire autant pour les services marchands, impactés fortement par la crise et qui accusent toujours une sous-activité. Concrètement, si le niveau d’activité est en progression en juin (84%), il demeure 16 points inférieurs à une situation normale. Petite lueur d’espoir : une poursuite de la hausse est prévue en juillet (86%). Dans la construction, le troisième secteur analysé (par trimestre et non par mois), le niveau de production du second trimestre a été plutôt favorable, à l’exception des travaux publics qui n’ont pas enregistré d’évolution. La physionomie des carnets de commande est contrastée : celui du bâtiment s'étoffe alors que celui des travaux publics s'érode. Les perspectives sont néanmoins favorables pour le trimestre à venir.

Dans un contexte d'allègement des restrictions sanitaires et selon cette enquête menée entre le 28 juin et le 5 juillet auprès de 8 500 entreprises et établissements, "la vitesse de la reprise est un peu plus rapide que prévu le mois dernier par les chefs d’entreprise. Au total, nous estimons à - 2 % la perte de PIB sur le mois de juin par rapport au niveau d’avant crise, contre "4 % en mai. La croissance du PIB approcherait 1 % au deuxième trimestre 2021."

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?