AccueilDroit et ChiffreLes avocats de Marseille plaident pour la liberté d'expression

Les avocats de Marseille plaident pour la liberté d'expression

Dans un contexte économique et législatif difficile pour les avocats, le barreau de Marseille avait choisi le thème de la liberté d'expression pour sa rentrée solennelle 2015. En signe d'optimisme, la profession a mis en avant le jeune barreau.
Les avocats de Marseille plaident pour la liberté d'expression

Droit et Chiffre Publié le ,

Les avocats de Marseille entendent rester combatifs malgré un contexte économique et législatif difficile. Voilà le message qu'a fait passer leur bâtonnier, Fabrice Giletta, le 3 juillet lors de la cérémonie solennelle de rentrée. Leur représentant a notamment voulu mettre en avant le jeune barreau et miser sur l'avenir : "Il faut avoir une vision optimiste et positive de la profession"

Dans l'assistance Maître Thomas Gagossian, premier lauréat de 2014 des discours du jeune barreau et Maître Sarah Zenou, premier lauréat 2015, ont écouté avec attention. Ils ont ensuite pris la parole pour un exercice de plaidoirie sur le thème de la liberté d'expression.

Les avocats à l'initiative

Dans son discours Fabrice Giletta a rappelé que la profession évoluait et qu'elle était à l'initiative. Le bâtonnier a notamment mis en lumière l'idée du barreau de Toulon de se lancer sur le Marché de l'Immobilier, via le M.I.A. A Marseille, la profession mise sur la médiation "pour occuper le terrain". Le bâtonnier plaide pour une profession capable d'évoluer : "Il faut suivre les évolutions sans se renier".

Le diaporama de la cérémonie

Lancer le diaporama9 photos

La profession ne se laisse pas menacer

Le bâtonnier Giletta est bien entendu revenu sur les menaces faites à l'en contre d'un confrère. Le 14 juin dernier un avocat de Marseille avait reçu ce message :

"Si tu défends encore Gérard Clar (NDLR : un des détenus), ou si tu le fais sortir en provisoire, on te tue, toi et ta famille. Lui, on le tuera même dans le cellulaire"

Fabrice Giletta a rappelé qu'il avait proposé de se commettre d'office à la place du confrère menacé. Mais ce dernier a tenu à plaider. Et le bâtonnier de lancer à l'assistance : "On ne muselle pas la défense. On ne fait pas taire un avocat".

Un message tout autant adressé à ceux qui entendent fragiliser la profession. Le nom de Macron a été cité une seule fois... Bien entendu, Fabrice Giletta est revenu dans son discours sur la réforme de la postulation ou la confidentialité des relations entre un avocat et son client. Dans la salle, les représentants des autres barreaux de la région, mais aussi le président du TGI de Marseille et des élus ont écouté avec attention.

Les "anciens" honorés

A l'occasion de cette rentrée, Me Gérard Abitbol et Me Jacques Bistagne ont été honorés pour leur cinquante ans de carrière. Me Agnés Stalla a rappelé qu'ils ont chacun prêté serment en 1965 et restent deux éminents ténors des prétoires.

Me André Floiras a lui eu un mot pour les confrères disparus.

Prochain rendez-vous des avocats de Marseille et d'Aix : les Estivales de la formation

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?