AccueilEconomieLes assureurs de la région débattent sur l'Europe et leur avenir

Les assureurs de la région débattent sur l'Europe et leur avenir

Les rencontres de l'association interprofessionnelle de l'assurance en Méditerranée (AIAM) se sont déroulées hier soir à Marseille. Il a beaucoup été question d'Europe, à quelques jours des élections.
Les assureurs de la région débattent sur l'Europe et leur avenir
C. Dupuy - De gauche à droite : Richard Restuccia, Jean-Dominique Giuliani, Christian Pierotti et Romain de Veyrac.

Economie Publié le ,

Comme chaque année, l'association interprofessionnelle de l'assurance en Méditerranée (AIAM) a réuni ses troupes à l'occasion d'une soirée-débat. Cent soixante-dix personnes étaient au rendez-vous, hier soir à Marseille. Parmi elles, beaucoup d'assureurs, de courtiers, d'agents généraux d'assurance ou de représentants d'organismes de formation.

Actualité oblige, le thème retenu pour l'édition 2019 de ces rencontres étaient à la fois économique et politique. "A dix jours des élections européennes, il nous a semblé important d'échanger sur l'Europe et de ne pas se limiter aux conséquences pour le monde de l'assurance", annonce Romain de Veyrac, président de l'AIAM.

Votez !

Jean-Dominique Giuliani, président de la Fondation Robert Schuman, centre de recherches et d'études sur l'Europe, a ainsi rappelé les défis actuels du Vieux continent que sont la démographie, la géographie et la démocratie. "L'Europe est menacée de l'intérieur et en dehors de ses frontières." Et de citer en exemple "l'Amérique, qui se retire de son rôle de gendarme du Monde et qui se replie sur elle-même" ; "la Chine, qui est en voie de devenir la première puissance mondiale mais qui n'est pas un pays démocratique" ; "des pays qui bénéficient d'une forte démographie face à une Europe qui fait moins d'enfants". Au final, "cela crée un trouble et le malaise s'insinue".

Pour autant, "l'Europe est là. Certes inachevée, mais elle est là. Et ensemble nous sommes plus forts", rappelle Jean-Dominique Giuliani. Son conseil ? "Allez voter, et notamment pour un député qui comprend l'Europe et qui travaille pour elle”. Même écho du côté de Christian Pierotti, directeur des Affaires Européennes et Internationales à la Fédération française de l'assurance. "Le vote est important. Dans notre secteur, l'assurance, nous manquons de parlementaires. C'est pourtant eux qui vont décider du sort de dossiers concrets vous concernant."

Nouveau président

Avant de clôturer la soirée, Romain de Veyrac a souhaité faire une annonce concernant l'association. Un mois avant l'assemblée générale de la structure, il a annoncé le nom de son successeur. Il s'agit de Richard Restuccia, un courtier d'assurances de la région bien connu de l'assistance. Co-gérant du cabinet Novelliance Assurances à Cannes, il est l'ancien président de la Chambre syndicale des courtiers d'assurance (CSCA) Méditerranée. Il a également été président de la CSCA fin 2015-début 2016. Ce fin connaisseur de l'assurance entend, au sein de l'AIAM, "aborder les sujets communs aux différents métiers représentés dans l'association, échanger sur les problèmes de chacun pour trouver ensemble des réponses constructives".

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?