AccueilEconomieLes ambitions du Club Marseille Métropole

Les ambitions du Club Marseille Métropole

Reconduit pour 4 ans à la présidence de Marseille Métropole, Pierre-Edouard Berger entend ouvrir le club d'avantage et lui trouver un siège digne de ce nom.
Les ambitions du Club Marseille Métropole
D.R. - Pierre-Edouard Berger est reconduit pour 4 ans à la présidence du club

Economie Publié le ,

Les Nouvelles Publications : Le club que vous présidez s’appelle « Marseille Métropole ». Aujourd’hui la métropole est une réalité, est-ce que cela change quelque chose pour votre association ?
Pierre-Edouard Berger : Dès ses débuts, il y a presque 20 ans puisque nous fêterons cet anniversaire en 2017, le club avait pour ambition d’être un ambassadeur du territoire. Nous nous sommes engagés dans la construction de cette métropole avec notamment un appel collectif que nous avions lancé auprès des acteurs économiques. Aujourd’hui la métropole existe, mais il y a encore du travail à faire.

N. P. : C’est-à-dire ?
P.-E. B. : Notre club s’appelle Marseille Métropole. Il rassemble près de 140 entreprises. Elles vont des acteurs économiques majeurs de la ville et de la métropole aux PME. Nous voulons ouvrir le club vers l’extérieur. L’ouvrir hors Marseille et c’est mon objectif. Ce travail d’ouverture va être conduit par Luc Bouvet d’Eiffage.

N. P. : Comment allez-vous procéder ?
P.-E. B. : Les entreprises se sont fortement mobilisées pour la métropole, mais nous ne nous connaissons pas suffisamment. C’est pour cette raison que le 4 octobre, nous allons convier à notre réunion d’autres clubs et associations d’entrepreneurs du territoire de la métropole, d’Aix, La Ciotat et autres. Nous ne voulons pas forcément qu’ils adhèrent à Marseille Métropole. L’idée est d’échanger et de continuer à soutenir la métropole.

N. P. : Un autre de vos objectifs est de déménager le siège du club qui est actuellement rue Pythéas. Vous voulez aller où ?
P.-E. B. : Nous cherchons. L’idée est de trouver un espace plus convivial et adapté à cette volonté d’ouverture du club. Il nous faut un bureau administratif, une salle de réunion, un salon d’accueil et un espace de travail et d’échanges, le tout en plein cœur de Marseille.

Retrouvez l'intégralité de cette interview dans les Nouvelles Publications du 22 juillet. Pour vous abonner cliquez ici.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?