AccueilFinanceLes ambitions de la Banque Populaire Méditerranée

Les ambitions de la Banque Populaire Méditerranée

A l'issue des Assemblées générales extraordinaires de sociétaires qui se sont tenues le 22 novembre à Nice et à Marseille, la Banque Populaire Côte d'Azur, la Banque Populaire Provençale et Corse et la Banque Chaix ont fusionné.
Les ambitions de la Banque Populaire Méditerranée

Finance Publié le ,

Après 9 mois de gestation, la Banque Populaire Méditerranée est née le 22 novembre. Elle est issue de la fusion de trois banques : la Banque Populaire Côte d’Azur (Nice), la Banque Populaire Provençale et Corse (Marseille) et la Banque Chaix (Avignon). Ces trois établissements disparaissent et donnent vie à Banque Populaire Méditerranée, qui rayonne sur les Bouches-du-Rhône, la Corse, la Drôme, le Gard, l’Hérault, le Var, le Vaucluse et les Alpes-Maritimes.

De la banque Chaix à la BPM

Depuis les 23 novembre 2016, les façades des agences adoptent donc une nouvelle signalétique. Avec quelques exceptions. "Les agences Banque Chaix passeront progressivement aux couleurs de la Banque Populaire Méditerranée. Les clients pourront continuer à effectuer leurs opérations courantes dans les agences marquées « Signature Chaix » ou « Chaix – Banque Populaire Méditerranée ». A partir du 19 juin 2017 [migration informatique, NDLR], ils pourront être servi dans n’importe quelle agence Banque Populaire Méditerranée", précise le site Internet de l’ancienne Banque Chaix. Une décision nécessaire mais étonnante pour éviter de mécontenter les clients de la Banque Chaix dont les agences venaient d’être rénovées mais aussi et surtout pour éviter de froisser la Banque Populaire du Sud qui a des agences sur le même territoire que l’ex banque Chaix.

A Nice et Marseille

Le siège social du nouvel ensemble est basé à Nice alors que sa direction générale est localisée à Marseille. Christophe Bosson, ancien directeur général de Banque Populaire Côte d’Azur, est nommé directeur général de la nouvelle banque et Michel Hillmeyer, ancien président de la Banque Populaire Provençale et Corse, est nommé président du conseil d'administration.

Les marchés clés de la banque

Cette fusion permet à la Banque Populaire Méditerranée d’être mieux armée pour faire face à une réglementation de plus en plus accrue, à une concurrence renforcée entre établissement et pour être en situation d’aborder les nouvelles habitudes commerciales des clients liées notamment à la digitalisation. Fort de son nouveau poids dans l’économie local (PNB de 395,2 M€, RN de 50 M€), la Banque Populaire Méditerranée entend se développer sur ses marchés clés. Il s’agit notamment de mieux accompagner les entreprises de taille intermédiaire (ETI) et les grandes entreprises régionales. "Cela passera par le recrutement de spécialistes du sujet", précise la banque. La BPM entend également accélérer son développement en Gestion privée, un marché qui tient notamment à codeur à la BPPC. 20 postes supplémentaires de conseillers en gestion privés seront ainsi créés. Autre marché qui intéresse particulièrement la banque, les Professionnels qui constituent la clientèle d’origine des Banques Populaires. Certains secteurs sont ciblés : la restauration, le bâtiment, l’hôtellerie et l’artisanat. Enfin la Banque Populaire Méditerranée souhaite profiter de son expertise en Crédit-Bail Maritime, accroitre sa clientèle affinitaire Fonction Publique et accélérer ses efforts sur L’Immobilier.

Baisse des effectifs estimés à 270

Qui dit nouvel ensemble dit réorganisation des équipes. "250 personnes ont été touchées par une mobilité fonctionnelle et/ou géographique", précise ChristopheBosson. Pour les aider à s’adapter à leurs nouveaux lieux et/ou nouvelles attributions des mesures d’accompagnement à la mobilité fonctionnelle et géographique sont proposées aux collaborateurs. Suite à la fusion et à la réorganisation des équipes, les dirigeants estiment que la baisse des effectifs s’élèvera à 270 personnes. Ce qui ne devrait pas poser de problème, selon les dirigeants, au regard des départs naturels (essentiellement retraite) qui ont été en moyenne de 115 par an sur les 3 dernières années.

La composition du conseil d'administration de la Banque populaire Méditerranée

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?