AccueilDroit et ChiffreRobin Stuckey : « Il est possible d'exercer la profession d'avocat de manière différente »

Legal pitch party Robin Stuckey : « Il est possible d'exercer la profession d'avocat de manière différente »

Le responsable de l'incubateur du barreau de Marseille, Olivier Raynaud, et Robin Stuckey, avocat, co-fondateur de BADPayeur et membre de l'organisation de la « Legal pitch party », reviennent en vidéo sur les enjeux de la première édition de cet évènement qui se tient cet après-midi, mais aussi sur les évolutions de la profession.

Droit et Chiffre Publié le ,

Treize candidats pour cinq gagnants. Ce jeudi 28 juin débute la première « Legal pitch party » organisée par l'incubateur du barreau de Marseille. Objectif ? Faire émerger des projets innovants, portés notamment par les avocats. « Le but est aussi d'attirer les élèves avocats pour leur montrer qu'il est possible d'exercer notre profession de manière différente », souligne Robin Stuckey, avocat mais aussi co-fondateur de la start-up BADPayeur.com. Car la profession entend bien relever les défis liés au numérique. Pour Olivier Raynaud, responsable de l'incubateur : « L'intelligence artificielle va être le futur. Utilisons les outils technologiques comme les algorithmes, le deep learning[apprentissage profond, NDLR] ou la blockchain. »

L'an prochain, l'incubateur compte bien renouveler l'expérience de la Legal pitch party. Avec, pourquoi pas, un hackathon juridique de 48 heures pour « sortir un projet à l'issue du week-end ».

Les Nouvelles Publications est membre du jury de la "Legal pitch party".

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?