Fermer la publicité

Le transport combiné sur les bons rails à Clésud

le - - Immobilier

Le transport combiné sur les bons rails à Clésud
J.-C. Barla - Le report modal de la route vers le fer devient un enjeu logistique et environnemental dont Clésud entend tirer parti.

Le chantier multi-technique Clésud Terminal de la plateforme logistique Clésud va voir sa capacité accrue. Un autre projet porté par Terminal Ouest Provence (TOP) enrichira l'offre de report modal.

Le rapport de synthèse, avec toutes les observations et propositions formulées, devrait être diffusé prochainement sur le site web de la commune de Grans. Il constituera le point d'orgue de la consultation numérique achevée le 22 janvier dernier sur la demande de permis de construire d'un bâtiment de bureaux et d'exploitation. Cet immeuble de 289 m2 comprenant un bloc pour les chauffeurs routiers et un autre pour le personnel, s'inscrit dans le cadre de la réalisation du nouveau terminal de transport combiné de la société parisienne Terminal Ouest Provence (TOP). La plateforme logistique Clésud de 280 hectares répartis sur Grans et Miramas, en voie d'expansion avec Grans Développement (160 000 m2 d'entrepôts), s'apprête en effet à voir ses capacités rail-route considérablement accrues, à la fois par ce terminal et par l'extension du terminal existant de 60 hectares de Clésud Terminal.

Une ambition qui tombe à pic, le débat public sur la liaison routière Fos-Salon ayant révélé que le report modal de la route vers le fer, préoccupait de nombreux citoyens, soucieux d'atténuer les flux de camions entre les autoroutes et la zone industrialo-portuaire de Fos. Les deux projets sont soutenus par l'Etat et la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur dans leur « contrat d'avenir ». Ils s'intègreront dans la feuille de route du transport combiné pour Marseille, Clésud et Fos de la métropole Aix Marseille Provence, annoncée pour le printemps 2021.

Nouvelles connexions

Si le premier chantier multi-technique de Clésud né en 2006 a eu des débuts poussifs, il a atteint plus que sa pleine capacité originelle, à savoir 45 000 à 50 000 UTI par an contre 35 000 UTI (Unité de transport intermodal, pour le chargement et le transport de marchandises, à savoir des conteneurs, caisses mobiles, citernes, semi-remorques…). L'objectif de son agrandissement est de lui permettre de traiter à l'avenir, sur l'ensemble de l'infrastructure, d'abord 75 000 UTI, puis de grimper jusqu'à 100 000 UTI et d'attirer de nouveaux clients, grâce à de nouvelles connexions régulières à l'ouest vers Bayonne et au nord, vers l'Allemagne, parallèlement aux navettes vers Marseille et Fos-sur-Mer. Le projet, espéré pour janvier 2023, comprend la création d'un terminal avec deux voies supplémentaires, une plateforme d'évolution-stockage de 45 000 m2 et de voies de service de 1 700 mètres linéaires. L'investissement est estimé à 10,5 millions d'euros.

Montée en puissance

Le projet de TOP, annoncé pour 2022 dans les dossiers de procédures, prévoit la construction d'un terminal intermodal et de voies de services de 5 450 mètres linéaires. L'aménagement intègre une liaison ferroviaire sous caténaire, une cour de manutention pour les trains longs (850 mètres linéaires) avec des voies ferrées, des zones d'évolution pour grue mobile et un espace de stockage des UTI. Sont également programmés une voie d'accès routier et des parkings, outre le bâtiment d'exploitation, objet de la récente consultation. Le trafic au démarrage de l'exploitation serait de l'ordre de 36 500 UTI par an, mais l'ambition consisterait à atteindre les 53 000 à 55 000 UTI à cinq ans. Selon les éléments fournis par la société, 140 camions et trois trains par jour partiraient à destination de Nancy, Bonneuil-sur-Marne et Lille. L'exploitation sera confiée à BTM, filiale du groupe Open Modal. La réalisation représente un investissement de 23,5 millions d'euros.




J.-C. Barla
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Nouvelles Publications Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer