AccueilEconomieLe Ruban bleu : robes de mariée sur mesure

ARTISAN Le Ruban bleu : robes de mariée sur mesure

Dorothée Soutif a repris la boutique de son amie, la créatrice Nathalie Elbaz. Elle réalise des robes pour le jour J qui répondent aux attentes des jeunes mariées. Avec une touche de bleu.
Le Ruban bleu : robes de mariée sur mesure
D.R. - Dorothée Soutif se renseigne sur les souhaits des futurs mariés afin de leur proposer la bonne robe.

Economie Publié le ,

« Je suis tombée dans la robe de mariée par hasard. Et j’ai adoré tout de suite. Mais comment n’y ai-je pas pensé plus tôt ? », se demande encore Dorothée Soutif. Cette artisane créatrice de robes pour les heureux événements pratique la couture depuis ses huit ans. Pendant le confinement, elle décide enfin de se lancer à son compte en reprenant la boutique marseillaise d’une créatrice de robes de mariée et amie, Nathalie Elbaz. Pour elle, pas de doute, « c’est un coup de pouce du destin. Alors que je revenais à Marseille, j’ai rencontré Nathalie qui avait envie de se reposer et qui m’a proposé de prendre sa place. »

Bien lui en a pris : « depuis, les commandes tombent. Au début, je vendais la collection de Nathalie Elbaz, mais très vite les clientes se sont intéressées à mon savoir-faire. Je n’arrête pas. » Il faut dire que depuis le premier confinement, les mariages ont bien repris, notamment en 2021, avec des cérémonies repoussées à l’automne et même cet hiver. De quoi avoir du pain sur la planche. Ce succès, selon elle, elle le doit aussi « au soutien et au réconfort de ses amis et de sa famille qui ont toujours cru en elle ». Elle cite également la Chambre de métiers et de l’artisanat de région Provence-Alpes-Côte d’Azur « qui a toujours été là en répondant à mes interrogations ou en me communiquant les coordonnées des personnes soucieuses de m’aider. Les équipes ont été formidables. »

Prototype

La boutique s’appelle désormais Le Ruban bleu. Elle disposera bientôt de son site Internet (en cours de développement) et est présente sur les réseaux sociaux (Instagram et Facebook). Ce nouveau nom fait référence aux traditions lors des mariages. Il est en effet de coutume que la mariée, le jour J, porte du neuf (généralement la robe blanche), de l’ancien (un bijou de famille), quelque chose de prêtée et du bleu. « Pour faciliter la tâche des mariées, j’ai inséré dans toutes mes robes un petit nœud bleu », annonce Dorothée Soutif.

Avant de vous rendre chez cette passionnée des jolies choses, n’hésitez pas à lui téléphoner. « J’ai besoin d’avoir des renseignements sur les souhaits et envies des futurs mariés pour proposer la bonne robe. Si je ne l’ai pas en stock, je peux créer un prototype qui permettra à la cliente d’imaginer parfaitement la version finale. Elle pourra ainsi se projeter. C’est très important », explique-t-elle. Après un peu plus d’un an d’activité, elle n’en revient toujours pas de son succès : « j’ai des clientes à Paris, Nantes, en Corse et même en Guadeloupe ». Comme quoi le mariage est toujours à la mode, malgré la crise sanitaire.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?