AccueilEconomieLe réseau Femmes des territoires s’ancre à Marseille

Le réseau Femmes des territoires s’ancre à Marseille

Le réseau d'entraide à l'entrepreneuriat féminin, Femmes des territoires, vient d’inaugurer son antenne à Marseille. Elle sera animée par Nathalie Neu, juriste senior chez Fidal.
Nathalie Neu, coordinatrice de l'antenne marseillaise de Femmes des territoires, et Laurianne Wach, coordinatrice nationale du réseau.
C. Dupuy - Nathalie Neu, coordinatrice de l'antenne marseillaise de Femmes des territoires, et Laurianne Wach, coordinatrice nationale du réseau.

Economie Publié le ,

Depuis le 7 juin, Femmes des territoires dispose d’une antenne à Marseille. C’est la troisième à ouvrir en Provence-Alpes-Côte d'Azur, après Aix-en-Provence et Antibes, et la 42e en France. Ce réseau national d'entraide à l'entrepreneuriat féminin, fondé en 2019 par Femmes de Bretagne et la Fondation Entreprendre, ne cesse de grossir. Pour preuve, la coordination aixoise a été lancée par l’agent général d’assurance Sophie Mullmaier il y a tout juste un mois. « Nous sommes une jeune structure mais nous avons bénéficié de l’expérience réussie de Femmes de Bretagne, ce qui explique notre succès », analyse Laurianne Wach, coordinatrice nationale.

A Marseille, c'est Nathalie Neu qui sera en charge de Femmes des territoires. Cette juriste senior travaille chez Fidal au sein du secteur Fondations, Mécénat & Entreprises. « C’est un réseau complémentaire à ceux existants. Il encourage l’entrepreneuriat féminin et contribue aux entreprises de demain, a-t-elle indiqué lors de l’inauguration de la coordination marseillaise qui s'est déroulée début juin dans les locaux de Fidal devant une trentaine de femmes. Je vais pouvoir solliciter mes collègues car nous avons beaucoup de compétences en matière juridique et fiscale notamment pour les jeunes entreprises. »

Plateforme collaborative, ateliers, rencontres en face-à-face...

« Nous ne décidons pas où nous devons créer une antenne, précise Laurianne Wach. Ce sont les femmes dans les territoires qui ressentent le besoin de s’investir et de créer quelque chose qui nous contactent. » Un fois lancée, la coordination propose à ses membres une offre digitale nationale et un réseau de proximité. « La plateforme collaborative fonctionne comme un réseau social. Vous pouvez interpeller d’autres femmes pour obtenir des renseignements sur un outil, une offre, un point de vue concernant le développement de votre structure », illustre-t-elle.

Des ateliers en ligne sont également proposés pour gagner en expertise, développer ses compétences sur des thèmes aussi variés que la communication, la comptabilité, le droit ou le développement personnel. A noter, dès la rentrée prochaine, un mooc de six à huit semaines consacré au financement d'un projet et aux aides apportées aux femmes entrepreneures. Enfin, une large place est laissée aux rencontres en face-à-face, animées par la coordinatrice bénévole de chaque antenne, afin de se constituer un réseau et de monter en compétence. « Notre premier rendez-vous se déroulera dans un bar du centre-ville le 17 juin », précise Nathalie Neu. Et le premier atelier sera animé par Romain Clerc, ancien responsable régional marketing et communication de Fidal, devenu directeur de cabinet à la mairie du Puy-Sainte-Réparade.

L’inscription à Femmes des territoires est de 60 euros par an (30 euros pour les détentrices du RSA). « Ce réseau séduit principalement les porteuses de projets ou d’idées et les femmes en phase de démarrage d'activité professionnelle », note Laurianne Wach.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 25 novembre 2022

Journal du25 novembre 2022

Journal du 18 novembre 2022

Journal du18 novembre 2022

Journal du 10 novembre 2022

Journal du10 novembre 2022

Journal du 04 novembre 2022

Journal du04 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?