Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

Le pôle Yvon-Morandat se chauffera à l'eau de la mine

le - - Economie

Le pôle Yvon-Morandat se chauffera à l'eau de la mine
D.R. - L'installation de deux ballons en acier de 50 m3 unitaire dans l'ancienne chaufferie a été réalisée en août.

A Gardanne, la Semag, en charge de la gestion du pôle Yvon-Morandat, et Dalkia vont mettre en place un système « unique en Europe » pour chauffer et climatiser le site de 14 hectares grâce à la géothermie.

Mille cent neuf mètres de profondeur et une réserve d'eau souterraine de 35 millions de m3 qui dormait sous terre… La Semag, la société qui gère le développement du pôle Yvon-Morandat, à Gardanne, et Dalkia vont utiliser les eaux d'ennoyage du plus grand puits minier d'Europe pour chauffer ou climatiser les bâtiments actuels et à construire du site. Cet éco-quartier de 14 hectares est composé d'une pépinière de start-up, du bureau de recherches géologiques et minières et du Puits de sciences, la cité des sciences de la métropole Aix-Marseille Provence et de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur qui verra le jour en 2021. D'ici quatre ans, plus de 1000 emplois devraient être créés.

Pour développer ce système de climatisation et de chauffage basé sur la géothermie, la Semag et Dalkia ont créé Energie Solidaire. Cette structure est destinée à la conception, la réalisation et l'exploitation de ce réseau d'énergies renouvelables présenté par Nicolas Fortuit, le directeur de la Semag, comme « unique en Europe ».

Un procédé innovant

Les travaux ont débuté en d'août avec « l'installation de deux ballons en acier de 50 m3 unitaire dans l'ancienne chaufferie ».

« Cette installation a pour but de créer de l'inertie en stockant de l'énergie et en la restituant au bon moment en chaud et froid. Ce procédé innovant, couplé à des pompes à chaleur, permet de mieux réguler le réseau, d'éviter les pertes d'énergie et de pomper l'eau du puits en journée lorsque le soleil alimente les nombreux panneaux photovoltaïques du site », explique la Semag dans un communiqué.

Cette expérience est unique. Il s'agit du « premier réseau d'énergie français basé sur les eaux d'ennoyage de mine », soulignent les porteurs du projet, dont Energie Solidaire, avec l'Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie), la Région et la mairie de Gardanne font notamment partie. « Ces installations fonctionneront en autoconsommation, à partir de l'électricité produite par les panneaux photovoltaïques installés sur l'ensemble des toitures des bâtiments. » La mise en service définitive de ce réseau est prévue pour début 2019.

Une approche innovante et engagée socialement

« Les travaux réalisés sur site ont été confiés à des entreprises locales et partiellement à des travailleurs en insertion professionnelle », précise Nicolas Fortuit. Cette approche « innovante et engagée » est inscrite dans l'ADN du pôle Yvon-Morandat qui a décidé de sélectionner uniquement des sociétés impliquées dans une démarche de responsabilité sociétale des entreprises (RSE). Pour Roger Meï, maire de Gardanne et président de la Semag, « le pôle Yvon-Morandat sera un lieu unique de synergie entre le monde économique et le monde culturel en accueillant la Cité des Sciences. A Gardanne, avec nos amis mineurs, nous regardons vers l'avenir sans oublier le passé. »




Frédéric DELMONTE
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Nouvelles Publications Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer