AccueilEconomieLe Petit baroudeur lance une bouteille de vin inédite

Le Petit baroudeur lance une bouteille de vin inédite

Oubliez votre tire-bouchon ! La bouteille du Petit baroudeur possède un bouchon qui se visse et se dévisse. Une idée nomade qui a su convaincre les investisseurs.
Le Petit baroudeur lance une bouteille de vin inédite
D.R. - Victor et Marin en sont encore au début de leur marque, avec néanmoins un concept qui devrait trouver son public.

Economie Publié le ,

Le Petit baroudeur ne cible en aucune façon les amateurs de bons crus. Ici, on parle d’usage et d’éco-responsabilité. Marin Belorgey, 27 ans et Victor Roux, 28 ans, se sont rencontrés à Kedge business school Marseille. Ces anciens coloc ont eu envie de monter leur business et parient sur une bouteille de vin qui combine la forme de la bouteille classique, avec la technique de contenance du cubi et la fermeture du bouchon de soda. Le tout recyclable et avec « un très faible impact environnemental, ce qui n’est pas le cas de la bouteille en verre, très énergivore », souligne Marin Belorgey. 

Leur cible ? Les millenials « pour qui notre vin référencé sous notre marque Le Petit baroudeur, évite la question du choix », souligne Marin Belorgey. Mais la marque vise aussi les 45/60 ans, « demandeurs de produits nomades ».

Le début d’une marque

Avec ce projet, Le Petit baroudeur, en plus de ses 20 000 € de fonds propres, a réussi à lever 100 000 € auprès des banques, mais aussi de la BPI ou d’Initiative France.

Si leur vin, de qualité courante mais bio n’est pas le fond du projet, cette bouteille entend se faire une place sur ce marché très concurrentiel. Marin Belorgey et Victor Roux sont en attente d’une réponse d’enseignes telles que La Vie Claire ou Biocoop pour vendre en direct leur production. D’ici là, c’est sur leur site que ça se passe. « Nous espérons atteindre l’an prochain les 80 000 € de chiffre d’affaires, pour une production de 8 000 bouteilles. » Le Petit baroudeur propose les trois couleurs de vin, en provenance d’un seul vigneron camarguais. La start-up est d’ailleurs en recherche d’une production « un peu plus haut de gamme ». 

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?