AccueilEconomieLe musée subaquatique de Marseille en appelle au mécénat

Diaporama Le musée subaquatique de Marseille en appelle au mécénat

Plus que quelques mois de patience avant que les dix statues immergées du musée subaquatique soient toutes visibles dans l'anse des Catalans, à Marseille. Reste 55 000 € à trouver pour installer les deux dernières. C'est pourquoi, Antony Lacanaud, créateur du projet, se tourne vers le mécénat d'entreprise.
Le musée subaquatique de Marseille en appelle au mécénat
Wallis - Poséïdon, une sculpture de Christophe Carbonnel immergée par 5 mètres de fond dans l'anse des Catalans.

Economie Publié le ,

Les dix statues du musée subaquatique de Marseille (MSM) seront donc visibles à 100 mètres au large de la plage des Catalans, à Marseille, immergées en cercle par 5 mètres de fond. Un chantier actuellement assuré par la société d'ingénierie sous-marine Seven Seas, mécène du musée.

Lancer le diaporama7 photos

La naissance du projet

« J'ai proposé en 2016 à la Ville la création de ce musée, dans le cadre de Marseille capitale du sport en 2017. C'est un partenariat public-privé, avec un important mécénat de compétences », explique Antony Lacanaud, directeur du développement du musée.

« La vocation d'un musée est de partager et de transmettre des connaissances. Le MSM s'inscrit pleinement dans cette perspective. Il est un levier formidable pour sensibiliser aux enjeux environnementaux, ou encore éveiller les curiosités sur le monde de l'art et des sports nautiques ».

Le budget global est de 300 000 €, avec un droit d'occupation du domaine maritime prévu pour 15 ans. Si huit statues ont déjà pris place dans nos fonds marins, il manque à l'association 55 000 € pour finaliser les deux autres installations. L'ensemble des statues ayant été généreusement offert par les artistes sélectionnés. « Tous les artistes ont réalisé leurs oeuvres avec l'envie et la nécessité de faire passer des messages forts, notamment sur le thème urgent de la protection de l'environnement et de l'écosystème sous-marin méditerranéen, précise Antony Lacanaud. Une démarche noble et sincère qui s'adresse aux Marseillais, mais aussi aux touristes du monde entier. »

Une première mondiale

« Nous avons besoin de 30 000 € pour mettre en œuvre la statue connectée et 25 000 € pour lancer la dernière de la série. La statue connectée est réalisée en collaboration avec les étudiants de l'école Centrale de Marseille. Elle va intégrer un laboratoire qui permettra notamment de récupérer des données sur la vie sous-marine, puisqu'elle aura une caméra embarquée ». Anthony Lacanaud frappe donc à la porte de nos entreprises pour les inviter à participer à cette première mondiale. « C'est une vraie innovation ! Un projet participatif et inclusif qui met en avant les arts numériques, mais pas seulement ».

L'association Les amis du musée, gestionnaire de l'établissement, est reconnue d'intérêt général. Elle permet aux entreprises du territoire de valoriser leurs actions de mécénat au service d'une cause artistique et environnementale. Les entreprises engagées seront valorisées au travers d'un programme d'animation tout au long de l'année : un site internet ressources, la publication d'ouvrages, l'organisation de cycles de conférences et d'expositions temporaires, pour approfondir les différents sujets qui émergeront du musée. Une véritable base d'accueil est également prévue sur la plage des Catalans afin d'y réaliser des ateliers de sensibilisation à l'environnement marin. Les entreprises, qu'elles soient sensibles à la culture, à l'innovation ou à la protection de l'environnement devraient trouver là un projet qui fait sens.

Rappelons enfin que cette initiative entre dans le cadre d'une défiscalisation classique de mécénat. A titre d'exemple, pour un don de 10 000 €, le reste à charge de l'entreprise est de 4 000 €. Le musée subaquatique devrait être finalisé cet été, ou au plus tard en septembre prochain.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?