AccueilEconomieLe Minot savonnier : créateur de cosmétiques naturels

Artisan Le Minot savonnier : créateur de cosmétiques naturels

Dans sa boutique du centre-ville de Marseille, Yann Gerri imagine et réalise des savons made in France pour des clients sensibles aux beaux produits et à l’écologie.
Le Minot savonnier : créateur de cosmétiques naturels
D.R. - Dans sa boutique « Le Minot savonnier » de la rue de Rome à Marseille, Yann Gerri réalise ses produits de A à Z.

Economie Publié le ,

A la question « pourquoi avez-vous souhaité devenir savonnier après avoir travaillé dans le bâtiment ? », Yann Gerri répond, le sourire aux lèvres, « j’avais envie de mettre du fun dans ma vie ». Pour lui, « le métier d’artisan savonnier est merveilleux, il permet de travailler avec des matières nobles tout en respectant les caractéristiques pointues de ce produit et en développant sa conscience écologique ».

Dans sa boutique Le Minot savonnier - laboratoire de la rue de Rome, à Marseille, qu’il a ouvert en août 2020 -, il réalise ses produits de A à Z. De la recherche et développement jusqu’au produit final. Sa gamme se compose de dix savons faits main, en petite quantité. « Il s’agit de produits d’excellence avec une odeur, un marbrage, une couleur propre à chaque produit. » Des savons made in France avec des matières premières bio et naturelles qui permettent à l’utilisateur de se laver le corps, les mains, les cheveux et même parfois les dents !

Yann Gerri a bien conscience qu’il n’est pas le seul à proposer des savons en France et encore moins dans le Sud-Est, le pays du savon de Marseille. « Malheureusement, 60 % du marché français sont produits par des savonniers qui ne le sont pas. La France ne contrôle pas assez ce métier d’art. »

L’apport de l’expérience

Heureusement, cela n’a pas empêché cet amoureux des belles réalisations de se lancer. Bien au contraire. « Si le client s’y perd, il faut être à son écoute et lui rappeler les vertus des bonnes et belles choses. Il doit devenir consommateur et acteur en la matière. » Jamais à court d’idées, il envisage déjà de se développer. « Aujourd’hui, je fais du savon mais aussi des produits de salle de bains : brosses à dent, fil dentaire etc. Dans la cosmétique, il y a beaucoup à faire. »

En attendant, il développe pas à pas son entreprise, en suivant les conseils de la Chambre de métiers et de l’artisanat de région Paca. « Pendant la création de ma structure, j’ai eu la chance de rencontrer un conseiller expérimenté qui m’a apporté son expérience et qui m’a dit ce qu’il ne fallait pas faire. Il m’a donné également beaucoup de conseils. Il m’a par exemple demandé d’analyser professionnellement chaque contact de mon téléphone. Cette aide m’a permis de retomber sur un ami ébéniste qui a réalisé pour un prix imbattable les meubles de ma boutique. Depuis, nous sommes en contact et je le sollicite pour chaque décision importante. »

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?