Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

Le Domaine de Manville, un golf « écodurable »

le - - Economie

Le Domaine de Manville, un golf « écodurable »
D.R. - Le golf a été pensé pour épouser le caractère agricole des paysages environnants

Pensé comme un palace « rural », situé au pied des Alpilles sur la commune des Baux-de-Provence, le Domaine de Manville est également connu pour son golf « écodurable » au parcours atypique.

« C’est un parcours qui peut être déroutant pour les joueurs, mais qui ne manque pas d’intérêt technique. C’était l’enjeu confié à l’architecte de golf Thierry Sprecher », précise le directeur du golf du Domaine de Manville. Ce 18 trous est un golf atypique, autant par sa configuration que son intégration au site naturel des Alpilles ou son entretien. « L’enjeu était que le golf se fonde dans le paysage et non pas qu’il s’impose », explique Anne-Laure Ricci, l’architecte paysagiste qui a participé au projet.

Au milieu des Alpilles

Ce golf ne se trouve pas n’importe où. Il a été pensé pour épouser le caractère agricole des paysages environnants, avec un objectif fort : ne pas défigurer le site avec de grandes taches vertes claires au milieu des barres calcaires, des oliviers et pinèdes. Le golf est situé au milieu du cœur du Parc naturel des Alpilles, un joyau qui fait la richesse de la région et du Domaine de Manville.

Moins d’eau pour les arrosages

On parle ici de golf éco-responsable où les fairways* peuvent surprendre avec leurs airs de parcelles agricoles. Pas de sable non plus dans les bunkers, mais de l’herbe. Quand aux obstacles, ils sont naturels. Attention aux oliviers, vignes et cours d’eau qui peuvent s’avérer de redoutables épreuves à franchir pour les golfeurs. Et les roughs** ? On y trouve des plantes méditerranéennes habituées au milieu. Le golf est bio. Graminées peu consommatrices en eau à la place du « gazon, cynodon » sur les fairways et « Bermuda Grass » sur les greens et les départs. « Ces herbes demandent moins d’entretien, moins d’engrais : c’est un cercle vertueux », précise la direction. Résultat : le golf est moins consommateur en eau pour les arrosages.

* Zone herbeuse et bien tondue, séparant le départ du green.
** Partie du parcours de golf longeant les trous et placé sur les côtés du fairway. L’herbe y est plus haute.

 




Esther Griffe
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Nouvelles Publications Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer