AccueilEconomieLe dispositif « Réponses » à l'assaut des rejets polluants

Le dispositif « Réponses » à l'assaut des rejets polluants

La concertation conduite en 2019 est devenue un dispositif collégial de réalisation de 120 projets visant à améliorer la qualité de l'air et la confiance entre industriels et citoyens sur l'étang de Berre et le golfe de Fos. En un an, le processus s'appuie déjà sur du concret.
Le dispositif « Réponses » à l'assaut des rejets polluants
J.-C. Barla - Les industriels s'engagent à réduire les torchages, toujours inquiétants pour les riverains.

Economie Publié le , par

« Réponses », acronyme de « Réduire les pollutions en santé-environnement », progresse sur le pourtour de l'étang de Berre et le golfe de Fos. La concertation menée sur 21 communes avait listé 120 attentes de la population fin 2019. Depuis un an, les actions se déploient ainsi qu'en ont témoigné le 8 décembre quelques-uns des 34 acteurs qui les portent, à l'invitation du secrétariat permanent pour la prévention des pollutions industrielles (SPPPI) en Provence-Alpes-Côte d'Azur.

« Nos lignes directrices s'articulaient autour de trois axes : la transparence, apporter des preuves et du concret et l'approche collective. Le suivi du programme s'opère sur des indicateurs précis. Aujourd'hui, 88 % des actions inscrites sont lancées », explique Gwenaëlle Hourdin, déléguée générale du SPPPI.

Mieux cerner les pathologies

Une attente forte était exprimée sur les risques de pathologies liées aux expositions professionnelles et environnementales. L'Agence régionale de santé (ARS) a annoncé la mise en place pour 2021 d'un Observatoire départemental des cancers en lien avec l'environnement sur la base du projet REVELA13 qui ciblait les cancers de la vessie, du rein et des leucémies. « C'est un dossier de longue haleine et une démarche coûteuse que de parvenir à des registres spécifiques au pourtour de l'étang de Berre et aux bassins industrialo-portuaires, confie Muriel Andrieu-Semmel, responsable régionale du département santé-environnement de l'ARS Paca. Mais nous solliciterons les financements nécessaires pour ce projet-pilote ambitieux mené avec Santé Publique France en vue d'améliorer les stratégies de dépistage, renforcer la santé sur la zone, protéger les populations et aider à la résolution des pollutions à la source. »

Parmi les incidents qui inquiètent les riverains des sites industriels et les élus, les épisodes de torches qui crachent flammes et fumées dans l'atmosphère. Pilotée par le Groupement maritime et industriel de Fos et sa région (GMIF), la plateforme web « Allo Industrie » diffuse depuis septembre une information par anticipation ou en temps réel. Total l'a fait le 10 décembre pour annoncer un « exercice sûreté », Esso Raffinage Fos pour une opération de maintenance susceptible d'entraîner « selon l'intensité et la direction du vent, des nuisances olfactives ». Les industriels ont élaboré un document pédagogique pour expliquer le pourquoi de ces mises à la torche. « Nous nous devons d'apporter des réponses rationnelles. Mais nous travaillons parallèlement sur la réduction objective de ces dégazages », insiste Marc Bayard, vice-président du GMIF.

Travail de fond

Chargé de surveiller la qualité de l'air, Atmosud accroît ses moyens de collecte de données. « Nous intensifions le suivi des composés organiques volatils (COV). Des matériels nouveaux vont être implantés pour étudier les particules ultrafines », indique Sébastien Mathiot, ingénieur en charge du secteur.

L'Etat ayant parfois été accusé de manquer de sévérité à l'égard des industriels qui s'écartent des normes, la Dreal (Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement) s'efforce de mieux informer les citoyens sur la manière dont elle les contrôle et les pousse à s'améliorer sur les COV, par des prescriptions préfectorales complémentaires, des inspections, ou sur les torchages. « Nous sommes engagés dans un travail collégial de fond, conséquent à mettre en œuvre. La démarche est innovante au niveau national », assure Alexandre Lion, inspecteur de l'environnement au sein de la Dreal.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?