AccueilEconomieLe Crédit d'impôt recherche, une solution pour financer l'innovation

Le Crédit d'impôt recherche, une solution pour financer l'innovation

A quoi sert le Crédit d'impôt recherche, comment l'obtenir et que financer avec ? Pour répondre à ces questions, les Nouvelles Publications, en partenariat avec l'association Sciences Po Alumni, ont organisé une conférence, au Palais de la Bourse.
Le Crédit d'impôt recherche, une solution pour financer l'innovation
G. Majolet - Les intervenants et co-organisateurs du colloque

Economie Publié le ,

Les entreprises qui innovent peuvent se faire aider. Le Crédit d’impôt recherche (CIR) fait partie de ces dispositifs, comme cela a été développé le 24 juin au Palais de la Bourse, lors d’une conférence* organisée en partenariat par l’association Sciences PoAlumni et Les Nouvelles Publications et avec l’aide de la Chambre de commerce et d’industrie MarseilleProvence (CCIMP). « La chambre de commerce est attentives aux entreprises qui innovent et se développent et à la façon de les soutenir » a rappelé, en introduction, FranckRecoing, vice-président de la CCIMP.

Mais, « les entreprises qui sollicitent un CIR doivent s’inscrire dans une véritable politique de R&D. Il ne faut pas l’envisager comme une opération d’optimisation fiscale » prévient Yves Martin-Chave, le président fondateur d’Innovatech Conseil, qui affiche 32 ans d’expérience dans le domaine du conseil aux entreprises et à celles innovantes en particulier.

« Les entreprises qui engagent des dépenses de recherche fondamentale et de développement expérimental peuvent bénéficier du CIR en les déduisant de leur impôt sous certaines conditions. Le taux du CIR varie selon le montant des investissements ».

Voilà, en quelques lignes, une première approche du Crédit d’impôt recherche.

1 546 entreprises concernées en Paca

En Paca, 1 546 entreprises ont imputé ou se sont faits rembourser un CIR en 2015 pour un montant de plus de 170 millions d’euros. « Le CIR est un dispositif qui fonctionne relativement bien. Et les entreprises qui en demandent un ne sont pas systématiquement contrôlées » prévient Béatrice Bendele, responsable de la division des professionnels à la direction régionale des finances publiques des Bouches-du-Rhône.

* L’association Sciences Po Alumni, en partenariat avec votre hebdomadaire Les Nouvelles Publications, avait organisé une conférence débat sur le financement de l’innovation. Quatre intervenants ont pris la parole : Béatrice Bendele, responsable de la division des professionnels à la direction régionale des finances publiques des Bouches-du-Rhône, Jean-Philippe Nabot, délégué régional à la recherche et à la technologie, depuis décembre 2012, Didier Sroussi, directeur administratif et financier de Starchip, start-up spécialisée dans les microcontrôleurs sécurisés et Yves Martin-Chave, président et fondateur d’Innovatech Conseil. Cette conférence a pu se tenir au Palais de la Bourse avec l’aide de la CCI MP.

La suite de cet article est à lire dans le numéro 9903 des Nouvelles Publications (parution le 8/07/2016). Cliquez ici pour plus de renseignements sur nos offres d'abonnements (à partir de 55€/an).

Les présentations des intervenants

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?