Fermer la publicité

Le château de La Barben lance une plateforme de recrutement

le - - Economie

Le château de La Barben lance une plateforme de recrutement
Château de La Barben - Entreprises, artisans et personnes en recherche d'emploi peuvent envoyer leur candidature pour participer au projet.

Le château de La Barben veut s'engager « comme un acteur du plan de relance de l'économie de la région ». Il a donc mis en ligne une plateforme à destination des entreprises, artisans et personnes en recherche d'emploi de la région pour qu'ils puissent postuler et participer au projet.

Acquis en décembre dernier par quatre associés pour y développer un projet touristique, le château de La Barben souhaite soutenir l'économie provençale, qui sera certainement mise à mal par la crise sanitaire du Covid-19. « Grâce à notre force de frappe, je souhaite m'engager auprès des acteurs qui rencontrent des difficultés et vont avoir besoin de soutien », annonce en effet Vianney d'Alançon, l'un des acquéreurs et président de Barben S.A.S, qui porte le projet. « Les plus de 20 millions d'euros que nous devons investir dans les prochains mois doivent aller dans la poche des entreprises et artisans locaux », insiste-t-il encore.

Pour ce faire, le site Internet "Rejoignez La Barben", à destination des entreprises, artisans et personnes en recherche d'emploi de la région, vient d'être mis en ligne. Le panel d'entreprises recherchées est assez large, allant du BTP à la restauration en passant par celles spécialisées dans le son et la lumière mais aussi dans l'écologie ou même les agriculteurs... Toutes peuvent postuler en ligne via une section dédiée et demander à participer au projet. Ce guichet unique est accessible jusqu'au mois de décembre 2020. Pour rappel, 400 emplois (200 directs et 200 indirects) devraient à terme être créés.

Date d'ouverture maintenue

Dans cette démarche, le château de La Barben est accompagné par Pôle emploi depuis février. « Avec la direction générale du Château, nous avons évalué le potentiel d'emploi et les profils nécessaires qui pourront être recrutés par les entreprises. Nous proposons également d'accompagner les entreprises dans le financement de la formation, sans que cela ait un coût pour elle », détaille Régine Vaubourg, directrice de l'agence Pôle emploi à Salon-de-Provence. « Pour la partie spectacle, nous sommes aussi en contact avec le Pôle emploi de la Belle de Mai qui gère les intermittents », ajoute-t-elle encore.

Quant au projet en lui-même, dont les détails devraient finalement être dévoilés courant mai, Vianney d'Alançon affirme qu'il n'a pour l'instant pas pris de retard. Il espère un début des travaux au mois de juillet pour une ouverture à l'été 2021. « Je m'interdis de reculer cette date car aujourd'hui, plus que jamais, nous avons besoin que l'économie soit relancée. » D'ici là, le budget initial de 20 millions d'euros pourrait monter à 30 millions d'euros mais des négociations sont toujours en cours.




Karen Latour
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Nouvelles Publications Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer