Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

Lancement du Smart Avenir énergies crédit aux 4es assises énergétiques

le - - Economie

Lancement du Smart Avenir énergies crédit aux 4es assises énergétiques
R. Lomini - Les 4e assises de l'énergie ont été organisée le 13 février dernier.

Le Club immobilier Marseille Provence a organisé le 13 février dernier sa matinée dédiée à la transition énergétique. Une nouvelle édition qui a donné lieu à une annonce importante, puisque la Cepac propose dès maintenant un taux de crédit en dessous du marché aux futurs acquéreurs d'un programme neuf, labellisé Smart Avenir. Explications.

Cette 4e édition des Assises de la transition énergétique fera date. Devant une salle de plus de 300 personnes, le Club immobilier Marseille Provence (CIMP) a permis qu'une première nationale voie le jour, le Smart Avenir énergies crédit. Rappelons tout d'abord en quoi consiste Smart Avenir énergies.

Le mix énergétique

Dans un contexte de concentration urbaine et de raréfaction des ressources énergétiques, optimiser la complémentarité des vecteurs énergétiques devient une nécessité. GRDF, partenaire du club, accompagne les maîtres d'ouvrage dans la mise en œuvre d'une approche « smart network », visant la recherche de l'équilibre des appels d'énergies entre le gaz naturel et l'électricité. En effet, selon le Réseau transport électrique (RTE), le chauffage électrique est responsable d'un tiers de la pointe de consommation, fournie par les centrales thermiques. Autant dire que le choix du mix énergétique devient une nécessité. Smart Avenir va plus loin en proposant des installations évolutives et énergétiquement propres, encourage les comportements éco-citoyens, pour au final, permettre aux utilisateurs au moins 25 % d'économie d'énergie.

Smart Avenir énergies crédit

Le projet est né il y a un an, à l'issue des 3es assises du club. « Nous étions devant un sujet de fond et concret, à savoir comment rétribuer les futures économies d'énergie aux utilisateurs », nous confie Sébastien Didier, membre du directoire de la Cepac, acteur majeur du logement social sur le territoire. « Nous avons contracté 2,4 Md€ de crédits immobiliers en 2017. Environ un quart des crédits se signe chez nous. Notre devoir est d'apporter du conseil. Nous avons donc tout de suite adhéré à cette idée du club, à savoir redonner les économies d'énergie en pouvoir d'achat. » Concrètement, en baissant de 0,6 point le taux de crédit d'un futur acquéreur d'un logement neuf labellisé Smart Avenir, la Cepac permet aux futurs propriétaires de choisir un logement plus grand.

Est-ce que le dispositif peut s'ouvrir à d'autres établissements bancaires ? « Evidemment », répondent de concert Sébastien Didier et Fabrice Alimi, président du CIMP. « On l'espère même ! », ajoute ce dernier, qui ira présenter à l'Assemblée nationale dans les prochains mois, aux côtés d'autres acteurs du projet et à l'invitation du député François-Michel Lambert (LREM), cette « nouvelle exception métropolitaine ».




Alexandra Zilbermann
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Nouvelles Publications Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer