AccueilEconomieLa stratégie de Christophe Castaner pour le port de Marseille Fos

La stratégie de Christophe Castaner pour le port de Marseille Fos

Elu le 25 novembre président du Conseil de surveillance du port de Marseille Fos, Christophe Castaner, l'ancien Ministre de l'intérieur, a dévoilé ses orientations stratégiques.
Christophe Castaner a dévoilé ses ambitions pour le Grand Port de Marseille Fos.
D. R. - Christophe Castaner a dévoilé ses ambitions pour le Grand Port de Marseille Fos.

Economie Publié le ,

Sitôt élu, ce vendredi 25 novembre, à la présidence du conseil de surveillance, Christophe Castaner a dévoilé son plan pour le port de Marseille Fos. « Avec les membres du Conseil de surveillance, nous porterons les orientations stratégiques et les objectifs du port pour devenir un port vert au service de l’économie bleue. Il s’agit de concilier excellence environnementale, compétitivité et attractivité économique », a-t-il déclaré dans un communiqué. « J’aborde ma mandature avec humilité face à l’ampleur des transformations en cours et à venir. Avec l’ensemble des membres du Conseil, nous nous attacherons à faire du port de Marseille Fos une institution encore plus apte à relever les défis environnementaux et socio-économiques, un Port en grand, dont la vocation est de devenir la tête de pont de l’axe Rhône Saône », a ajouté Christophe Castaner. Cette stratégie passe par quatre grands axes.

Le Grand Port Maritime de Marseille tient le cap dans l’incertitude du monde

Redynamisation industrielle et innovation énergétique

« Le port de Marseille Fos a amorcé sa transition énergétique depuis plus de dix ans. Elle se traduit par des réalisations concrètes, telles que le branchement électrique des navires à quai, l’implantation de pilotes industriels d’économie circulaire ou de production d’énergie verte », a développé le nouveau président.

Transition numérique et nouvelles technologies

Christophe Castaner entend faire un « French smart port in Med ». Il a insisté sur « l’importance de l’économie portuaire dans le système métropolitain et l’intégration du numérique dans les systèmes logistiques et portuaires » qui incitent « le port de Marseille Fos à développer davantage le recours aux nouvelles technologies pour assurer sa compétitivité et son attractivité ».

Marseille-Fos : huit équipes veulent construire le port du futur

« La démarche smart port est déjà engagée, elle prouve la volonté du port de Marseille Fos de réunir les acteurs publics, institutionnels, start-up, grands groupes pour faire du port de Marseille Fos un véritable terrain d’innovation », a-t-il ajouté.

Marseille, place portuaire compétitive

« Marseille Fos, un port au service de ses clients », rappelle son président. « Le port de Marseille Fos affiche une croissance constante depuis dix ans et entend se hisser au premier plan de la scène maritime mondiale en tant que porte d’entrée du sud de l’Europe », plaide l’ancien ministre de l’intérieur. « Le port de Marseille Fos déploie une stratégie marketing et commerciale offensive sur l’ensemble de ses filières avec une attention particulière sur celles qui offrent le plus de potentiel en matière de trafics, de revenus, d’emplois et de rayonnement. Cette stratégie s’appuie sur une attention constante de son environnement naturel et sur une écoute de ses partenaires institutionnels et associatifs », a-t-il rappelé.

Fos-sur-Mer : le GPMM lance un appel à projets pour le terminal à conteneurs de Fos-Graveleau

Valorisation des compétences de la place portuaire

« Marseille Fos est un port d’experts », martèle Christophe Castaner. « Pour réussir les transitions économiques, numériques et écologiques, une mise en adéquation des compétences internes du Port se révèle être un enjeu central. Face aux difficultés de recrutement sur des métiers d’avenir, ou qui se perdent en France, la place portuaire mène une stratégie volontariste pour s’adapter aux évolutions », ajoute l’ancien maire de Forcalquier.

Période charnière pour le port

Avant de développer les axes de la stratégie de son mandat, le nouveau président du directoire du port à eu une « pensée pour Jean-Marc Forneri dont je sais combien son engagement pour le Port était une fierté. Je tiens aussi à remercier Elisabeth Ayrault qui a assuré avec brio et patience, depuis près de deux ans, l’intérim de la Présidence du Conseil. Je sais son engagement. J’ai la chance de prendre la Présidence à une période charnière pour le Grand port maritime de Marseille dont les importantes transitions énergétique, écologique et numérique sont encore à l’œuvre ». « Comme élu local, comme Vice-président du Conseil Régional pendant 8 ans, en charge notamment des politiques d’aménagement du territoire et des affaires européennes, j’ai toujours pu prendre le pouls du rôle clef du port pour l’économie de notre Région mais aussi de notre Pays », a-t-il rappelé en préambule.

Aller à la rencontre des salariés du port

L’ancien membre du Gouvernement a rappelé le cap fixé par le Président de la République « pour notre territoire, pour le Port, pour l’axe Méditerranée-Rhône-Saône, pour une ambition environnementale à réinventer ». Christophe Castaner entend aller à la rencontre des « salariés du port et puis tous ceux qui font la communauté portuaire de Marseille Fos, ses partenaires institutionnels et publics ». Quel accueil lui réserveront-ils ?

Dans un communiqué, la CGT du port a prévenu : « le Grand port n’est pas le réceptacle de ministres ou d’élus déchus de leurs mandats, avides de reconnaissance ou à la recherche de tremplin politique ». Bonne ambiance…

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 03 février 2023

Journal du03 février 2023

Journal du 27 janvier 2023

Journal du27 janvier 2023

Journal du 20 janvier 2023

Journal du20 janvier 2023

Journal du 13 janvier 2023

Journal du13 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?