AccueilEconomieLa start-up Inclusive Brains veut favoriser l’insertion professionnelle avec l’IA

La start-up Inclusive Brains veut favoriser l’insertion professionnelle avec l’IA

En développant des jumeaux numériques du cerveau humain grâce à l'IA, Inclusive Brains permettra aux personnes en situation de handicap sensorimoteur de s’insérer dans le monde professionnel. Cette entreprise marseillaise est épaulée par la CCIAMP.
Paul Barbaste (président et co-fondateur d'Inclusive Brains), Jean-Luc Chauvin (président de la CCI Aix-Marseille Provence) et Olivier Oullier (co-fondateur d'Inclusive Brains).
Antoine Assante - Paul Barbaste (président et co-fondateur d'Inclusive Brains), Jean-Luc Chauvin (président de la CCI Aix-Marseille Provence) et Olivier Oullier (co-fondateur d'Inclusive Brains).

Economie Publié le ,

« Vous avez là une pépite et un futur leader mondial ! », s'enthousiame Jean-Luc Chauvin, le président de la CCI Aix-Marseille Provence (CCIAMP), en décrivant l’innovation d’Inclusive Brains. La jeune entreprise marseillaise, spécialisée dans l'Intelligence artificielle (IA) et la neurotechnologie, a développé des jumeaux numériques du cerveau humain pour palier, en partie, la perte de mobilité et/ou de contrôle des membres, parfois de la voix, de personnes en situation de handicap sensorimoteur. Avec un objectif : réinsérer ces personnes souvent exclues du monde professionnel et éducatif.

Liaison directe entre le cerveau (brain controle) et les objets connectés

Les jumeaux numériques que conçoit cette start-up correspondent à des doublures virtuelles d’organes du corps humain. L’élaboration de ces derniers se fait à l’aide d’une nouvelle génération d’interfaces cerveau-machine. Ce processus est un système de liaison directe entre un cerveau et un ordinateur, permettant à une personne d’effectuer des tâches sans passer par l’action de ses nerfs périphériques et de ses muscles. Il peut alors contrôler divers objets connectés par la pensée (ou la commande mentale), sans solliciter ses mains, ses bras ou ses jambes.

Séduite par cette innovation, la CCIAMP a signé, le 14 juin, une convention de partenariat avec Inclusive Brains et entend bien favoriser l’inclusion et l’insertion professionnelle de personnes en situation de handicap moteur et/ou cognitif, en accompagnant cette jeune pousse dans sa démarche. « On aura réussi quand on aura trouvé suffisamment d’emploi pour permettre à toutes les personnes en situation de handicap d’avoir un poste afin de les insérer dans le monde du travail, mais surtout dans la vie », confie Jean-Luc Chauvin. En exemple, la Chambre envisage d'accueillirun stagiaire en situation de handicap au sein de son service communication. Il sera missionné sur un support rédactionnel. Ses pensées pourront être retranscrites sur l’ordinateur.

Tester dans des conditions de vie et de travail réelles

Pour Paul Barbaste, le président et co-fondateur d'Inclusive Brains avec Olivier Oullier, la mission est de « promouvoir le handicap comme un moteur de croissance économique ». Il certifie par ailleurs « qu’une personne tétraplégique pourra rédiger un document par la pensée. » Il promet également un prix raisonnable pour acquérir cette technologie. « Comme toute entreprise innovante, nous avons besoin de financements, mais surtout de personnes et d’organisations qui, comme la CCIAMP, nous font confiance. Ainsi, nous pouvons tester et améliorer notre prototype auto-financé dans des conditions de vie et de travail réelles. L’objectif étant de démocratiser nos interfaces pour aider un maximum de personnes en situation de handicap à étudier et s’insérer dans la vie professionnelle. Ce partenariat constitue donc une étape majeure dans notre développement », expliquent les deux fondateurs.

Après avoir rejoint récemment La French Tech Aix-Marseille Région Sud, Inclusive Brains d'intégrera également le CL’Hub Bouches-du-Rhône, un club de la chambre qui met en relation des entreprises engagées avec des partenaires en faveur de l’inclusion dans le département.

L'IA à tester à l'exposition La Joconde

Pour mettre en avant leur innovation, Inclusive Brains propose de la faire tester dans le cadre de l’exposition "La Joconde, exposition immersive", visible jusqu’au 21 août, au palais de la Bourse, à Marseille. Le principe est simple : des visiteurs volontaires utiliseront une solution inédite combinant un jumeau numérique pour reproduire le coup de pinceau de Léonard de Vinci tout en intégrant leurs propres émotions. Pour ce faire, ils seront munis d’un dispositif qui enregistra leur activité cérébrale, leurs mouvements et leurs expressions faciales. Les données seront traitées et intégrées dans l’œuvre combinant style de l’artiste et subjectivité du peintre d'un jour.

Quelles sont les premières start-up à intégrer le Next Top 20 ?

Ces interfaces pourront être également testées à l’occasion d’animations organisées par le Riality, le lab de l’intelligence artificielle de la CCIAMP.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 25 novembre 2022

Journal du25 novembre 2022

Journal du 18 novembre 2022

Journal du18 novembre 2022

Journal du 10 novembre 2022

Journal du10 novembre 2022

Journal du 04 novembre 2022

Journal du04 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?