AccueilEconomieLa Savonnerie du Pilon du Roy se lance dans l’aventure de l’international
ARTISAN

La Savonnerie du Pilon du Roy se lance dans l’aventure de l’international

Après avoir repris la société en 2018, Sylvain Bargues et sa femme souhaite se tourner vers l’étranger. A commencer par les Etats-Unis.
Aujourd’hui implantée à La Ciotat, La Savonnerie du Pilon du Roy produit des savons mais aussi des shampoings ou des eaux de toilette.
Yves Tenaglia - Aujourd’hui implantée à La Ciotat, La Savonnerie du Pilon du Roy produit des savons mais aussi des shampoings ou des eaux de toilette.

Economie Publié le ,

Sylvain Bargues et sa femme ont repris La Savonnerie du Pilon du Roy en 2018. « Après avoir été salariés pour de grands groupes de cosmétiques, notamment en Russie, nous avons souhaité nous lancer dans l’entrepreneuriat et avons cherché une entreprise à racheter », se souvient l’artisan. Compte tenu de leur passé dans la cosmétique, l’idée de reprendre une structure créée en 2002 qui produit des savons mais aussi des shampoings ou des eaux de toilette, a tout de suite fait sens. « Quand nous avons visité les lieux et testé les produits, nous avons adoré et tout de suite vu le potentiel de cette structure », avoue Sylvain Bargues.


Car ce dernier a de belles ambitions pour la savonnerie née au pied du piton rocheux du Pilon du Roy, dans le petit village provençal de Mimet, et aujourd’hui implantée à La Ciotat. « Malgré la concurrence, c’est un secteur qui nous tient à cœur et nous avons envie d’apporter notre touche personnelle. »

Ambassadeur de sa marque outre-Atlantique ?

Tout commence par une formation. Cet artisan a été accompagné par la Chambre de métiers et de l’artisanat de région Provence-Alpes-Côte d’Azur (CMAR Paca), via le dispositif Coach commercial, volet international.

« De par mon passé, j’avais une bonne vision du développement du point de vue de la gestion d’une filiale à l’international, mais pas de l’export depuis la France. Ce cursus m’a notamment permis de définir les marchés prioritaires pour ce type de produits. »

Ses destinations prioritaires seront donc les Etats-Unis et l’Allemagne.

C’est dans cet esprit qu’il a effectué, mi-octobre, une mission export aux Etats-Unis avec RisingSud, l’agence de développement économique de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur qui lui a été présentée par la CMAR Paca. « C’était très intéressant et j’ai notamment bien compris que je n’allais pas pouvoir faire les choses à moitié si je voulais conquérir le marché américain. » Parmi les solutions envisagées ? « S’installer là-bas pour être le premier ambassadeur de ma marque. » Et vivre le rêve américain.

Retrouvez chaque semaine nos portraits d'artisans de la région, réalisés en partenariat avec la Chambre de métiers et de l'artisanat de région Provence-Alpes-Côte d'Azur.
Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 03 février 2023

Journal du03 février 2023

Journal du 27 janvier 2023

Journal du27 janvier 2023

Journal du 20 janvier 2023

Journal du20 janvier 2023

Journal du 13 janvier 2023

Journal du13 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?