AccueilEconomieLa Région Provence-Alpes-Côte d’Azur lance ses Etats généraux de la relance

La Région Provence-Alpes-Côte d’Azur lance ses Etats généraux de la relance

Imaginer une relance qui ne soit pas simplement le redémarrage de la situation d’avant, c’est le pari de la Région pour définir, avec la société civile, les axes de sa future feuille de route.
La Région Provence-Alpes-Côte d’Azur lance ses Etats généraux de la relance
J.-C. Barla - Les Etats généraux de la relance ont été présentés ce 21 septembre.

Economie Publié le ,

L’organisation concrète, la fréquence des réunions, les modalités de prise en compte des participations restent encore floues, malgré la présentation effectuée ce 21 septembre à l’Hôtel de Région à Marseille. Mais les commissions sont en place et vont s’atteler à discuter des avis, suggestions et propositions pour élaborer sur les prochains mois la feuille de route qui devra remettre l’économie régionale sur les rails de la croissance. Ces « Etats généraux de la relance » se tiendront par filière, par bassin d’emploi et par secteur sur une quinzaine de thématiques liées directement ou indirectement à des compétences régionales, à savoir « lycées/jeunesse », « économie », « tourisme », « transports », « environnement », « agriculture », « risques », « sécurité », « montagne », « Méditerranée », « Europe », « sport »… La culture est elle-même déclinée en six commissions différentes.

Pour Bernard Kleynhoff, président de la commission développement économique, digital, industrie et attractivité de la Région, il importe de ne pas perdre de temps dans la définition des mesures et leur mise en œuvre.

« Il y a incontestablement des choses à réinventer dans nos relations avec les entreprises, par exemple dans notre manière de rédiger nos appels d'offres pour qu'ils soient compréhensibles, d'organiser les lots pour que les PME puissent y répondre... Il en va aussi de notre souveraineté. Notre objectif, c'est vraiment d'éviter une casse massive dans le tissu économique en 2022 ». 

Prendre en compte le capital humain

Une plateforme de contribution a été ouverte en août à la société civile et chacun peut y transmettre ses pistes. Toutes les idées peuvent s’y exprimer sur les axes définis. « Cette relance que nous visons ne peut pas être, ne doit pas être uniquement fondée sur la création aveugle de richesse pure. Elle doit prendre en compte le capital humain dont dispose cette région et se préoccuper de la question sociale et environnementale » indique François de Canson, vice-président en charge du Développement économique, de l’attractivité, du tourisme et de la prévention des risques majeurs, qui officiait au nom du président du Conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur, Renaud Muselier.

L’une des priorités qui ressort déjà est l’adéquation des compétences avec les offres disponibles, l’hôtellerie-restauration, le BTP ayant perdu nombre de leurs personnels depuis la crise. « 7 500 emplois sont non pourvus dans la région », rappelle François de Canson. De nouveaux dispositifs pourront émerger, d’autres, perçus comme efficaces, seront renforcés. Cette vaste concertation approvisionnera aussi le futur Schéma régional de développement économique, d’innovation et d’internationalisation pour la période 2022-2027 qui sera soumis au vote des élus en juin 2022.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?