AccueilOxygèneLa Provence et le cinéma, une longue histoire…

La Provence et le cinéma, une longue histoire…

Depuis la naissance du 7e art à La Ciotat, jusqu'au tournage de Camping Paradis à Martigues, notre territoire ne cesse d'inspirer le grand, comme le petit écran… Bouches-du-Rhône tourisme a imaginé un circuit dédié au cinéma et à la télévision, afin que les fans et les curieux puissent marcher sur les traces de leurs héros ou séries favorites. Aujourd'hui, la Provence accueille près de la moitié de la production française.
La Provence et le cinéma, une longue histoire…
D.R. - La cinémathèque Gnidnaz retrace les évolutions du 7e art avec un espace muséal, une visite guidée et des activités.

Oxygène Publié le ,

  • Musée Raimu

Il y a un an, le musée Raimu a ouvert ses portes à Marignane sous l’impulsion d’Isabelle Rohain-Raimu, la petite-fille de l’acteur. Bien que Jules Muraire, dit Raimu, soit Toulonnais de naissance, c’est bien dans les Bouches-du-Rhône qu’Isabelle a souhaité implanter ce musée consacré à la vie et à l’œuvre de son célèbre grand-père, l’inoubliable César de la trilogie de Marcel Pagnol. Situé sur deux niveaux, il retrace les premiers pas du comédien dans l’univers du cinéma, les grands moments de sa carrière et de sa vie intime.

Reconstitution de la loge de l’acteur, expositions d’objets personnels, de photos de famille et de vêtements de tournage, murs d’images et projections de scènes mythiques, comme la partie de carte… les visiteurs sont plongés dans l’univers de l’artiste, sous l’œil bienveillant de sa petite fille qui n’hésite pas à révéler des anecdotes supplémentaires sur la vie de son grand-père.

  • Balade « Cinéma & People » à Cassis

Une balade d’un peu plus d’une heure à travers le village sur les traces de scènes mythiques et de personnalités ayant marqué l’histoire du cinéma. De « Naïs » de Marcel Pagnol à « Bienvenue chez les Ch’tis » de Dany Boon, en passant par des séries TV comme les « Toqués » ou « No Limit » de Luc Besson, les sites sont nombreux et de toute beauté !

  • Visite des décors de Camping Paradis à Martigues

La série à succès est tournée sur la plage de la Saulce, une grande étendue de sable fin, située dans l’anse de Sainte-Croix à Martigues. De juin à septembre, hors période de tournage, il est possible de découvrir les lieux et les décors naturels.

  • Les Frères Lumière et l’Eden à La Ciotat

Tombée sous le charme du golfe d’Amour, la famille Lumière avait élu domicile à La Ciotat pour ses vacances d’été. C’est dans le Palais Lumière, situé au Clos des plages, que le cinématographe des frères sera présenté publiquement pour la première fois, le 21 septembre 1895. La deuxième séance sera organisée au sein de l’Eden théâtre, un mois plus tard. Ce théâtre reste encore aujourd’hui le dernier cinéma témoin de cette époque. Entièrement restauré à l’identique en 2013, l’Eden a retrouvé sa fonction d’origine en projetant les grands classiques du cinéma, tout en faisant la part belle aux jeunes cinéastes.

  • Marcel Pagnol a​ 120 ans

Dans le cadre de l’année « Aubagne capitale Marcel Pagnol 2015 », la ville célèbre les 120 ans de l’enfant du pays, dont les œuvres ont résonné au-delà de nos collines. A cette occasion, de nombreuses manifestations rythment encore tout l’été, parmi lesquelles la balade théâtrale « En attendant Marcel ». Une occasion bien poétique pour rencontrer, le temps d’une soirée, les personnages nés sous la plume de l’écrivain. A moins que ce ne soit la randonnée « Souvenirs de l’enfance » qui vous tente. Elle sillonne le Garlaban et passe par les nombreux sites évoqués par Pagnol.

Parmi les autres rendez-vous : circuits à la découverte des lieux chers à l’artiste, lectures publiques des plus grandes œuvres, projection des films en plein air « Pagnol sous les étoiles », rencontres littéraires, exposition, sans oublier « La Folle journée Marcel Pagnol » le samedi 19 septembre où chacun pourra lire et relire publiquement les textes de l’écrivain.

  • La cinémat​hèque Gnidnaz à Martigues

En 2007, Prosper Gnidzaz, un grand passionné de cinéma, a fait don à la ville de sa collection d'environ 3.000 bobines, datant des années 1920 à 1980, mais aussi de 1.000 scopitones (les ancêtres du clip vidéo) et de 90 appareils de projections à bougies, à pétrole, ou encore à arc, dont les plus anciens datent de 1885.

Cet espace de 300 m², intégré au réseau national des cinémathèques, retrace les évolutions techniques du 7e art avec un espace muséal, une visite guidée et de nombreuses activités : jeu de piste en famille, manipulation de jouets optiques, initiation au pré-cinéma… Signalons également que Martigues accueillera dès septembre une nouvelle école de cinéma, baptisée Cinémagis.

Retrouvez toutes les infos pratiques sur notre carte interactive :

Pour aller plus loin :

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?