AccueilEconomieLa priorité pour la relance ? Agir tout de suite

Forum des entrepreneurs La priorité pour la relance ? Agir tout de suite

Ce matin, l'un des ateliers du 20e Forum des entrepreneurs de l'UPE 13 a abordé la question des solutions nécessaires pour endiguer la crise économique, sur fond de plan de relance à 100 Md€. Autour de son président Philippe Korcia, ont été conviés les finances publiques, l'Urssaf, la Direccte, la Banque de France et le Crédit Agricole Alpes Provence. Si le débat a parfois été technique, tous se sont accordés à dire que les solutions existent, reste à les appliquer dès demain, pour endiguer l'hémorragie à venir…
La priorité pour la relance ? Agir tout de suite
R. Poulain - Le Forum des entrepreneurs s'est tenu ce 4 septembre au cinéma La Joliette à Marseille.

Economie Publié le ,

« Nous accueillons le plan de relance du gouvernement avec bienveillance et empathie, a déclaré ce matin Philippe Korcia, président de l'Union pour les entreprises des Bouches-du-Rhône (UPE 13), lors de la 20e édition du Forum des entrepreneurs organisé par le syndicat patronal. Il est ambitieux et volontariste ». Reste à voir sur le terrain, dans les semaines à venir, comment vont être distribués les milliards d'euros mis à disposition par le gouvernement et surtout, comment les mesures en faveur des entreprises vont s'appliquer. « Pour rappel, le manque à gagner de l'Urssaf, en termes de cotisations, est de 1Md€ en Paca », a précisé Dominique Clément, directeur régional de l'Urssaf Paca.

« Pour autant, il faut que des mesures comme l'exonération de charges pour les artisans, la remise partielle de cotisations pour des entreprises qui ont perdu la moitié de leur chiffre, ou encore les délais à appliquer pour le remboursement du PEG [Prêt garanti par l'Etat, ndlr] soient mis en œuvre au plus tôt ».

L'Urssaf nous apprend que dès la fin du mois, elle sera en mesure de proposer à chaque entreprise des solutions adaptées, « même si nous attendons encore la parution de trois décrets pour que tout soit formalisé ».

« Il faut aller vite »

Bien entendu, tous les intervenants n'ont pas manqué de rappeler que l'avenir se fera avec les entreprises, petites ou grandes et qu' « une nouvelle économie collaborative est en train de se profiler », selon les mots de Serge Magdeleine, directeur général du Crédit Agricole Alpes Provence, car « pour deux mois et demi d'arrêt total de notre économie, nous savons déjà que nous allons mettre deux ans à remonter la pente », estime Jeannine Roghe, directrice régionale Paca de la Banque de France. L'export semble une piste pour doper la relance, l'annulation du remboursement du PEG pour les TPE de 10 à 20 salariés reste très attendu (un souhait formulé par l'UPE 13), tout comme la reprise des commandes publiques, comme l'a demandé Isabelle Lonchampt, président de la Fédération BTP13, présente dans la salle.

« Nos carnets de commande fondent comme neige au soleil. La période électorale municipale a stoppé les commandes. C'est très bien ce plan de relance, mais il faut que tout se mette en place très vite et que les commandes de nos institutions suivent ».

Un vœu que devraient entendre le Département et la Région, prochains enjeux d'élections en 2021. Enfin, Philippe Korcia a fait savoir qu'il allait demander dès aujourd'hui au Préfet (présent sur le forum) un assouplissement de la mesure de fermeture à 23 h des restaurants et cafés. La Préfecture recevait d'ailleurs hier à ce sujet les professionnels du secteur. Cela semble en bonne voie. Un point qui ne manque pas de faire débat sur la place publique et devrait ravir professionnels et grand public si les mesures venaient à s'assouplir…

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?