AccueilImmobilierLa métropole AMP lance une foncière pour relancer l'économie des coeurs de villes

La métropole AMP lance une foncière pour relancer l'économie des coeurs de villes

La métropole Aix-Marseille-Provence (AMP) étoffe son arsenal contre la dévitalisation des centres-villes en lançant une foncière qui sera chargée de mettre des locaux à disposition d'artisans et de commerçants.
La métropole AMP lance une foncière pour relancer l'économie des coeurs de villes
W. Allaire - Les 92 communes de la métropole AMP seront dans le champ de radar de la future foncière.

Immobilier Publié le ,

Lutte contre les rideaux baissés, Acte 2. La métropole Aix-Marseille-Provence (AMP) étoffe son arsenal contre la vacance commerciale. D'abord fléché sur le seul centre-ville de Marseille, ce plan de bataille va s'élargir aux 91 autres communes du territoire métropolitain. Cette décision votée par la plénière d'AMP le 17 décembre 2020 s'incarne dans la mise en orbite d'une société foncière dédiée à la revitalisation économique des centres-villes. Ce nouveau véhicule visera un objectif clair : soutenir les activités commerciales et artisanales des cœurs de villes et villages cabossées par la pandémie du Covid-19.

Avec le soutien de la Banque des Territoires et d'autres actionnaires publics et/ou privés, cette foncière interviendra sur le marché immobilier en rachetant des locaux pour les mettre ensuite à la disposition d'artisans ou de commerçants à des tarifs en adéquation avec le rendement de leur activité. L'action de la société sera protéiforme : elle pourra acheter, louer (et éventuellement rénover) et commercialiser voire revendre des locaux commerciaux situés dans des rues et autres sites stratégiques des 92 communes métropolitaines.

« Ces acquisitions permettront de maîtriser les activités commerciales hébergées et de favoriser leur installation ou leur maintien via des loyers adaptés », précise la délibération votée le 17 décembre. Le cas échéant, la foncière pourra également céder les murs de ces locaux aux utilisateurs.

Avec cet instrument, la métropole compte accélérer la mutation du tissu économique des centres-villes en misant sur l'émergence d'activités innovantes qui en sont aujourd'hui absentes.

Les communes invitées à rejoindre la foncière

Le vote du 17 décembre a acté le principe de la mise en place de la société. AMP compte évidemment y associer l'ensemble des partenaires impliqués par l'économie citadine. En première ligne, les communes confrontées à ces forces centrifuges seront invitées à entrer au capital de cette société. A Marseille, la foncière devra également travailler en coordination avec la nouvelle société publique locale d'aménagement d'intérêt national (SPLA-IN) chargée de lutter contre l'habitat dégradé dans le périmètre des 1 000 hectares du projet partenarial d'aménagement (PPA) « Marseille Horizons ».

Les autres acteurs publics (Département des Bouches-du-Rhône, Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, Etablissement public foncier régional, sociétés d'aménagement, Chambre de commerce et d'industrie Aix-Marseille-Provence et Chambre de métiers et de l'artisanat Paca) seront également sollicités pour participer au portage voire être carrément associés aux actions de cette foncière.

Reste l'inconnue du calendrier de mise en place de cette société. « Les équipes de la métropole mettront en place dans les meilleurs délais le cadre partenarial permettant d'aboutir au montage juridique, financier et technique de cette société foncière », se borne à préciser la délibération votée le 17 décembre.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?