AccueilOxygèneLa lavande blanche, une nouvelle fleur des Alpes-de-Haute-Provence

La lavande blanche, une nouvelle fleur des Alpes-de-Haute-Provence

Après sept années de recherche, L’Occitane a pu récolter pour la première fois cet été de la lavande blanche, dans les champs situés aux alentours de Manosque. Explications sur cette nouvelle variété.
La lavande blanche, une nouvelle fleur des Alpes-de-Haute-Provence
D.R. - L’Occitane, via son Fonds de recherche, soutient l’ensemble de la filière, labelisée AOP lavande fine de Haute-Provence

Oxygène Publié le ,

Elles se prénomment Mila et Eternelle. Ces deux nouvelles variétés de lavande sont le fruit de sept années de recherche. Une recherche initiée grâce au fonds de dotation « Sauvegarde du patrimoine lavandes en Provence », créé et financé par L’Occitane. « Il s’agit là d’une première, porteuse d’espoir pour une filière qui fait face à de multiples défis, nous explique la marque de cosmétique manosquine, au premier rang desquels se trouvent le changement climatique et un insecte, vecteur d’une maladie qui menace sa culture. Ces variétés ont pour but de permettre aux agriculteurs de continuer à cultiver la diversité et la richesse génétique de la lavande fine de Provence et ainsi, d’en renforcer la résilience. Cette action concrète, dont les résultats bénéficieront à l’ensemble de la filière, illustre l’engagement de L’Occitane en faveur de la biodiversité ».

Un fonds fédérateur et impliqué

Depuis 9 ans, via son soutien au Fonds de sauvegarde du patrimoine lavandes en Provence, L’Occitane a financé le déploiement d’un programme de création de variétés de population de lavandes. Ce fonds réunit l’ensemble des acteurs de la filière, producteurs, industriels et acteurs locaux (apiculteurs, tourisme, centres techniques de recherche...). Leur mission commune : adapter les modes de production aux enjeux actuels. La lavande blanche devient ainsi le symbole de cet investissement au long court.

« Cette plante, aux propriétés cosmétiques et olfactives similaires à la variété bleue, participe au renouvellement de la biodiversité génétique de la lavande de Provence. Le résultat de ces recherches fructueuses est aujourd’hui disponible pour l’ensemble des lavandiculteurs de Provence ».

Ces champs bleus, parsemés de taches blanches, deviendront donc au fil des récoltes et des plantations, le nouveau visage de ce patrimoine provençal. Quant à L’Occitane, dès l’an prochain, Mila et Eternelle entreront dans la fabrication de ses cosmétiques.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?