AccueilEconomieLa filière santé plus que soudée en Provence

La filière santé plus que soudée en Provence

Structure innovante et inédite en France, l'Interpro Santé Provence a pour ambition d'intervenir sur les problématiques de la filière. Elle regroupe aussi bien les acteurs publics que privés dans les Bouches-du-Rhône.
La filière santé plus que soudée en Provence

Economie Publié le ,

Depuis fin 2010, l’Union pour les entreprises des Bouches-du-Rhône (UPE 13) a décidé de s’intéresser de très très près à la filière santé. Pour ce faire, elle a créé une commission de travail qui s’est attelée à la mise en place d’une interprofession de la santé. C’est chose faîte depuis le lancement, fin 2012, de l’Interpro Provence Santé.

Cette dernière regroupe les entrepreneurs - publics, privés, privés à but non lucratif et associatifs - du secteur de la santé. C’est-à-dire : l’Assistance publique-Hôpitaux de Marseille (AP-HM), la Fédération hospitalière privée Sud-Est (FHP), la Fédération nationale des transporteurs sanitaires (FNTS), le Syndicat des établissements et résidences privées pour personnes âgées (Synerpa), le pôle de compétitivité de la filière santé Eurobiomed, l’Union pour les entreprises des Bouches-du-Rhône (UPE 13), la Chambre de commerce et d’industrie de Marseille Provence (CCIMP)...

Fédérer le réseau

Une première. Innovante et inédite en France, l’Interpro Santé est une structure d’appui qui intervient en transversalité et en complémentarité des branches professionnelles sur les problématiques de la filière. Ses principaux objectifs ? Fédérer et mettre en réseau l’ensemble des acteurs de la filière santé pour échanger et favoriser les approches transversales ; soutenir et accompagner l’innovation ; favoriser les opportunités « business » entre les différents acteurs de la filière ; travailler sur la rénovation et la mutualisation de la formation ; être force de proposition pour de nouveaux modèles économiques permettant d’optimiser le financement de l’assurance-maladie.

L’innovation et le business

Les actions ne manquent pas. Derniers exemples en date, dans le cadre de la première édition du salon Hôpital Expo Méditerranée, le rendez-vous d’affaires et de coopération hospitalière du bassin méditerranéen (Marseille, décembre 014), elle a ainsi organisé deux événements phares : business meeting santé (des rendez-vous d’affaires B2B qualifiés) et le village de l’innovation pour présenter 10 pépites régionales. A noter aussi que l’Interpro Santé Provence a débuté un cycle de visites d’hôpitaux et laboratoires locaux. Elle était à Aix-en-Provence en avril dernier à la Polyclinique du parc Rambot.

Retrouvez le dossier complet de Caroline Dupuy sur l'économie de la santé dans les Bouches-du-Rhône, dans les Nouvelles Publications du 12 juin.

La clinique Monticelli-Vélodrome en chantier

Le 17 avril a eu lieu à Marseille, la pose de la première pierre de la future clinique Monticelli-Vélodrome. Ce nouvel établissement est dédié à la chirurgie ambulatoire. Le projet intègre une surface de 5.683 m2, dont 1.000 m2 de parking et une unité d’hébergement en hospitalisation complète de 24 lits. En effet, en complément de la prise en charge ambulatoire et pour répondre à des activités plus complexes, le centre disposera d’une petite unité d’hospitalisation à vocation de très courte durée.
Ce premier centre de chirurgie ambulatoire de la ville de Marseille entend répondre au développement accéléré de la chirurgie ambulatoire et aux nouveaux protocoles de récupération rapide des patients, qui permettent de ne passer que la journée ou moins, à l’hôpital. L’essor de la chirurgie ambulatoire est également un axe stratégique pour le groupe Générale de santé, dont plus de la moitié de ses actes (54%) est déjà réalisée ainsi aujourd’hui dans ses établissements, avec une ambition de 60% d’ici 2016. La clinique Monticelli, qui va investir les terrains du Vélodrome à fin 2016, a déjà quant à elle, un taux d’ambulatoire de 72%.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?