AccueilOxygèneLa Cuisine du 101, une idée originale et solidaire

La Cuisine du 101, une idée originale et solidaire

Nexity, Soliha Provence et Le Bouillon de Noailles ouvrent dans quelques jours une cuisine d’un nouveau genre, ouverte à tous. L’idée ? Offrir un cadre, dans le 3e arrondissement de Marseille, pour préparer ses repas.
L’association Parole d’enfant a aménagé un espace pour les plus jeunes, afin de les occuper pendant que leurs parents préparent leur repas à la Cuisine du 101.
Robert Poulain - L’association Parole d’enfant a aménagé un espace pour les plus jeunes, afin de les occuper pendant que leurs parents préparent leur repas à la Cuisine du 101.

Oxygène Publié le ,

La Cuisine du 101 se veut un tiers-lieu d’échange et de partage d’un nouveau genre, à deux pas du boulevard National, à Marseille. Celles et ceux qui ne disposent pas d’une cuisine pour préparer leur repas pourront, dès le 2 novembre, se rendre ici pour cuisiner avec leurs propres ingrédients etaussi s’attabler sur place, s’ils le souhaitent. Encadrés par des animateurs, les bénéficiaires, comme les écoles et associations du quartier des Docks libres (3e arrondissement de Marseille), pourront donc pousser les portes de cette cuisine solidaire. Ce lieu de 70 m2 a été mise en oeuvre par Nexity et Nexity Non Profit, sur une idée de Soliha Provence, rejoint par le Bouillon de Noailles. Pour mémoire, le programme immobilier des Docks Libre a été livré en 2017.

Marseille, terre de solidarités

Une mise en œuvre collégiale

Soliha Provence est un acteur reconnu pour le logement et l’accompagnement social de personnes vulnérables, quand Le Bouillon de Noailles œuvre pour créer du lien social autour de la cuisine. L’équipe de La Cuisine du 101 est composée de six salariés à temps plein, dont trois en parcours d’insertion professionnelle, au service des usagers du lieu. L’accueil dans la cuisine, les activités artistiques et l’orientation sociale sont assurés par des animateurs culinaires, des commis, une art-thérapeute et un travailleur social. C’est Le Bouillon qui attribuera aux demandeurs des créneaux de cuisine, entre 11h et 21h, du lundi au samedi.

Pour apporter un soutien aux personnes n’ayant pas la possibilité d’apporter leurs propres denrées, des partenariats ont aussi été noués avec l’Andes (Association nationale de développement des épiceries solidaires), avec différents collectifs, les maraudes et Yes We Camp, qui fédère une plateforme d’achat de producteurs locaux. Un partenariat de proximité sera également mis en place avec les épiceries solidaires alentours. Une belle initiative qui fait sens, dans un secteur toujours parmi les plus pauvres de France.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 25 novembre 2022

Journal du25 novembre 2022

Journal du 18 novembre 2022

Journal du18 novembre 2022

Journal du 10 novembre 2022

Journal du10 novembre 2022

Journal du 04 novembre 2022

Journal du04 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?