AccueilEconomieLa Cravate solidaire Marseille, nouvel acteur RSE

La Cravate solidaire Marseille, nouvel acteur RSE

L’association nationale La Cravate solidaire ouvre un dressing mi-mai du côté de la gare Saint-Charles. Mais son action ne s’arrête pas là, puisqu’elle propose aussi à ses bénéficiaires des simulations d’embauche.
La Cravate solidaire Marseille, nouvel acteur RSE
D.R. - Paul Khouri, directeur de La Cravate solidaire Marseille, entouré de son équipe.

Economie Publié le ,

Créée en 2012 à Paris, La Cravate solidaire compte 12 antennes en France et a touché 6 000 bénéficiaires en 2021. La 13e adresse ouvrira ses portes le 18 mai à Marseille, à deux pas de Coco Velten et de la gare Saint-Charles. « Nous voulions trouver un grand local (280 m2) bien desservi par les transports en communs, compte tenu de notre public qui, bien souvent, n’a pas de voiture. Nous avons eu la chance de le trouver en centre-ville, grâce au bailleur social Vilogia», précise son directeur, Paul Khouri.

La SMC va déployer de nouveaux outils RSE pour ses clients entreprises

L’association est encore en train de constituer son équipe de bénévoles et d’organiser son immense dressing. Comment se déroule la prise en charge ? Sur place, le bénéficiaire, envoyé par le tissu associatif et institutionnel de l’emploi et de l’insertion, bénéficie de deux heures de coaching gratuit. Une partie est dédiée à trouver la bonne tenue pour un entretien d’embauche. L’autre permet de bénéficier d’un coaching de simulation d’entretien, suivi d’un shooting. Le futur candidat repart donc avec une tenue complète et de précieux conseils pour réussir son entretien avec un futur employeur et lui permettre d'avoir une photo de qualité pour optimiser sa présence sur les réseaux de sociaux.

Les objectifs

« Nous sommes en train de mailler notre réseau marseillais. Pôle emploi, l'école de la deuxième chance, les entreprises d’insertion et bien sûr, l’ensemble du secteur associatif sont nos interlocuteurs privilégiés pour nous envoyer des bénéficiaires

Si pour cette première année d’exercice, La Cravate solidaire Marseille vise les 200 bénéficiaires, à termes, son directeur parle plutôt d’un accueil « entre 800 et 1 000 personnes par an ». Le budget de fonctionnement sera lui aussi revu à la hausse. « Cette année, nous avons 80 000 euros de budget, mais pour fonctionner à plein régime, nous aurons besoin de 200 à 300 000 euros. »

La cible "entreprise"

L’association espère également nouer des liens avec les entreprises du territoire, qui placent la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) au cœur de leur dynamique. Elle se propose d’ailleurs de venir collecter sur site les vêtements, confiés par les salariés. « Nous organisons également des ateliers avec eux, autour des problématiques d'insertion, de discrimination à l’embauche et forcément, nous sommes preneurs de bénévoles pour animer nos ateliers de coaching, vestimentaire ou de mise en situation professionnelle. »

Le cabinet d’avocats Garoé s’engage en devenant entreprise à mission

Marseille est la première ville du Sud à accueillir La Cravate solidaire. « Montpellier devrait être la prochaine. » Une association qui mérite une belle mise en lumière, étant pour l’instant, la seule à proposer ce format d’approche, à la fois ludique et pratique. Avec un taux de réussite de 70 % des entretiens d’embauche, à la suite de ses ateliers.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 20 mai 2022

Journal du20 mai 2022

Journal du 13 mai 2022

Journal du13 mai 2022

Journal du 06 mai 2022

Journal du06 mai 2022

Journal du 29 avril 2022

Journal du29 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?