AccueilEconomieLa CPME s'implique en vue des prochaines élections municipales

La CPME s'implique en vue des prochaines élections municipales

Président de la CPME Sud Provence-Alpes-Côte d'Azur et de la CPME des Bouches-du-Rhône, Alain Gargani a expliqué la position de l'organisation patronale vis-à-vis des élections municipales à venir.
La CPME s'implique en vue des prochaines élections municipales
D.R. - Alain Gargani, président de la CPME Sud Paca et de la CPME 13.

Economie Publié le ,

Si à Marseille, il y a un président d'organisation patronale qui ne risque pas de briguer la mairie aux élections de mars prochain, c'est bien Alain Gargani, celui de la Confédération des petites et moyennes entreprises des Bouches-du-Rhône et désormais également de la CPME régionale. Le patron des patrons de PME et TPE l'a en effet précisé en plaisantant au cours d'un déjeuner de rentrée organisé pour la presse locale. « Mes seules ambitions sont pour la CPME Sud », a-t-il rappelé, avec laquelle il entend faire ce qu'il a déjà fait pour la CPME 13, c'est-à-dire, « porter la voix de l'économie » et plus particulièrement des TPE et PME.

« Sur la priorité que doit être l'économie, Johan Bencivenga sera sans doute le moins difficile à convaincre, a-t-il notamment glissé à propos de l'éventuelle candidature dans la cité phocéenne du président du Medef des Bouches-du-Rhône sous l'étiquette La République en Marche, avant d'ajouter, pour mieux brouiller les pistes, mais Martine Vassal vient elle aussi du monde de l'entreprise ». Bref, ne pas compter sur lui pour s'engager plus en avant en faveur des uns ou des autres. « La CPME n'est ni à droite, ni à gauche, mais devant ! », a-t-il lancé.

Un vivier de chefs d'entreprise à disposition

Ce n'est pas pour autant que son syndicat ne compte pas s'immiscer dans la campagne à venir. « Nous avons d'ores et déjà adressé un questionnaire à 50 000 chefs d'entreprise pour savoir ce qu'ils attendaient exactement de leur prochain maire, a expliqué Alain Gargani, et ce qu'ils en attendent avant tout, à la lecture rapide des 500 premiers retours, c'est tout d'abord que l'économie soit élevée au rang de priorité dans les programmes des candidats. Leur deuxième principale préoccupation porte sur l'environnement et enfin, sur l'inclusion sociale ». De ces attentes, la CPME compte en faire un livre bleu pour décembre prochain.

Mieux, sur les territoires où elle dispose d'une délégation, Marseille, Aix, Arles, Aubagne, Salon et Fos, elle « mettra à disposition un vivier de chefs d'entreprise (issu de ses adhérents) afin que les candidats et élus locaux puissent renforcer leurs listes avec, s'ils le souhaitent », a précisé ensuite le vice-président de la CPME 13, Ely de Travieso.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?