AccueilOxygèneLa Coque française, l’accessoire marseillais indispensable

La Coque française, l’accessoire marseillais indispensable

Impossible de passer à côté de ce nouvel usage : porter nos smartphones en bandoulière ! La Coque française a anticipé dès 2019 ces nouvelles coques ultra pratiques et la marque s’attend à une année 2023 très intense.
La boutique de La Coque française est ouverte aux Terrasses du port jusqu’à la fin de l’année et la marque compte désormais 600 points de vente en France et à l’étranger.
A. Zilbermann - La boutique de La Coque française est ouverte aux Terrasses du port jusqu’à la fin de l’année et la marque compte désormais 600 points de vente en France et à l’étranger.

Oxygène Publié le ,

Si elle reste encore plutôt féminine, la coque avec chaîne ou cordon s’affiche partout. Il faut bien avouer qu’elle s’avère ultra pratique, libère les mains, évite de perdre son smartphone au fond de son sac et permet de dégainer un selfie en une seconde ! « Avec ma femme Joëlle, nous avons eu l’idée de développer ce type de coque de téléphone portable », explique Laurent Amsallem, co-fondateur avec son épouse en 2010 de La Coque française. Si tous deux vendaient au départ principalement tous types d’accessoires téléphoniques, en 2015, ils réalisent que la coque de smartphone devient aussi un accessoire différenciant. Ils se lancent donc dans la personnalisation, via leur site. Le succès est là. En 2019, ils comprennent que l’usage est en train de changer. Le téléphone se porte désormais comme un sac et mérite une large sélection de cordons et de chaînes. Ouvrir une boutique devient donc une nécessité, « tant pour rencontrer notre clientèle, que pour lancer notre concept de boutique que nous allons dupliquer plus largement en France dès l’an prochain », nous confie l’entrepreneur.

Marseille : Jean-Paul Passedat, créateur du restaurant Le Petit Nice, est décédé

Un produit devenu viral

Depuis son ouverture début en juillet, aux Terrasses du port, à Marseille, la boutique de La Coque française ne désemplit pas. Les chaînes et leur coque s’exposent sur des portants (130 modèles), comme de vrais accessoires de mode. Ici, pas de plastique, que de jolis matériaux : pierres dures semi-précieuses, perles, tissu, chaîne en acier, bois, résine (mat, écaille…), avec quelques modèles exclusifs pour l’été, comme la version bandana et macramé.

A la rentrée, la marque sortira une collection masculine et promet dès l’an prochain de nouvelles collaborations. Après Antik Batik l’an dernier, qui sera la nouvelle élue ? Peut-être une marque du Sud, peut-être une personnalité… Laurent Amsallem lance des idées, tout en restant évasif. Rien n’est signé ! Ce qui est certain, c’est que La Coque française s’attend à une année 2023 intense et sait déjà que son chiffre d’affaires devrait doubler cette année, « pour atteindre les 5 M€ ». Chaîne : entre 44,60 et 99,90 €. Coque : 14,99 €.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 30 septembre 2022

Journal du30 septembre 2022

Journal du 26 septembre 2022

Journal du26 septembre 2022

Journal du 16 septembre 2022

Journal du16 septembre 2022

Journal du 09 septembre 2022

Journal du09 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?