AccueilEconomieLa Conférence régionale du sport veut muscler l’économie en Paca

La Conférence régionale du sport veut muscler l’économie en Paca

Lors d’une conférence de presse, Hervé Liberman, le président de la Conférence régionale du sport Provence-Alpes-Côte d’Azur, a confirmé sa volonté de créer des transversalités autour du sport entre le tourisme, la culture et la santé.
La Conférence régionale du sport veut muscler l’économie en Paca
D.R. - Jean-Daniel Beurnier, vice-président de la Conférence régionale du sport en Paca, Hervé Liberman, président et Laurent Bonnet, vice-président.

Economie Publié le ,

« Notre objectif est de créer une vraie dynamique économique autour du sport, car notre région possède tous les atouts pour cela. » Lors de sa première prise de parole publique comme président de la Conférence régionale du sport Provence-Alpes-Côte d’Azur, Hervé Liberman a présenté ses axes de travail, validés lors d’un comité stratégique du 4 mai.

« Notre mission est de faire du sport une des filières d’excellence et un levier du développement économique du territoire afin de créer des transversalités autour du sport entre le tourisme, la culture et la santé », a ajouté celui qui préside également le Comité régional olympique et sportif Région Sud. Une étude sur la filière sport de la CCI de région Provence-Alpes-Côte-d’Azur met en lumière que le sport représente 26 300 emplois salariés pour un chiffre d'affaires de 3,8 milliards d'euros.

Trois axes de travail

Trois axes de travail ont été déterminés. Le premier est le respect des « enjeux environnementaux, économiques et sociétaux », notamment lors des deux rendez-vous planétaires que sont la Coupe du monde rugby en 2023 et les Jeux olympiques de 2024. Marseille et Nice les accueilleront. Deuxième enjeu : « Forger une ambition commune autour de tous les sports en tenant compte de la crise actuelle qui a largement meurtri les acteurs du sport. » Et enfin, « réussir le démarrage tant attendu du secteur » après l’arrêt dû à la pandémie. 

La Conférence va s’organiser en trois étapes. Il lui faut tout d’abord « établir un diagnostic territorial de tout l’univers du sport à partir de données sportives, sociales et économiques afin d’avoir une vue d’ensemble la plus exhaustive possible des spécificités locales ». Elle va ensuite rédiger un Projet sportif territorial définissant « des objectifs prioritaires au regard des éléments du diagnostic, c’est-à-dire la stratégie qui guidera son action sur les cinq ans à venir ». Dernière étape, la « mise en place de la Conférence des financeurs du sport qui étudiera les projets et actions à financer, en conformité avec le Projet sportif territorial ».

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?