Fermer la publicité

La Ciotat : un ascenseur à bateaux qui hausse la biodiversité

le - - Economie

La Ciotat : un ascenseur à bateaux qui hausse la biodiversité
Seaboost - Mis au point par Seaboost, le dispositif de nurserie maritime artificielle à base de filets en polymère biosourcé sera déployé le long des quais de l'ascenseur à bateaux.

Les chantiers navals de La Ciotat misent sur l'aménagement de la future plate-forme pour méga-yachts de 4000 tonnes afin d'améliorer la biodiversité maritime.

Par la voix de son directeur général, Jean-Yves Saussol, qui a présenté le projet, La Ciotat Shipyards* (ex-Semidep) gérant le site, entend à l'occasion de la réalisation du futur nouvel ascenseur à bateaux des chantiers navals de La Ciotat, d'une capacité de levage de 4300 tonnes, en faire « le port de référence de l'écoyachting ».


Lire aussi : Plateforme 4000t. : La Ciotat Shipyards valide le plan de financement à 70 millions d'euros


Le responsable de la LCS n'oublie pas la proximité immédiate des calanques. « Nous avons suivi toutes les recommandations et les remarques du parc national, a-t-il expliqué, et nous allons en faire évidemment un argument pour l'activité des chantiers. Nos clients, a-t-il poursuivi, sont très demandeurs de ports propres. Les propriétaires et le secteur du yachting sont soucieux d'environnement et ne veulent pas passer pour des pollueurs. Pas vitale, superflue, cette industrie sait très bien que si elle n'est pas écologique, elle ne pourra pas perdurer face aux atteintes à l'environnement, a-t-il également souligné. La Ciotat a déjà une longueur d'avance et c'est l'un des chantiers les plus propres du monde, avec tous les travaux polluants effectués sous cocon et tous les bateaux raccordés électriquement à quai », a-t-il encore détaillé.

Réhabilitation d'une friche polluée

Le directeur général n'oublie pas non plus l'héritage. « Il s'agit avant tout de réhabiliter une friche industrielle, a-t-il rappelé. Un site industriel où on a construit pendant des décennies des pétroliers et autres supertankers selon les normes de l'époque avec tout ce que cela suppose de plomb, arsenic, PCB, métaux lourds… en ce qui concerne la pollution du milieu portuaire. La construction du nouvel ascenseur à bateaux sera l'occasion d'avoir un impact positif sur l'environnement et en particulier sur la biodiversité de la baie de La Ciotat, l'une des plus belles du monde. Ce projet est un véritable modèle de développement durable dans toutes ses composantes, environnementale, mais aussi économique et sociale », a ajouté Jean-Yves Saussol avant d'en livrer plus en détail les principales avancées en la matière pour un coût total de 5 millions d'euros.

Une nurserie halieutique le long des quais

Ainsi, tout d'abord, pas moins de 3600 m3 de sédiments pollués vont être enlevés et retraités. La plateforme sera ensuite dotée d'un système de récupération et retraitement des eaux de ruissellement d'une capacité 2,5 fois supérieure à celui de l'ascenseur existant de 2000 tonnes afin d'éviter le déversement de coulées de boues polluées comme c'est le cas actuellement lors d'épisodes pluvieux intenses.

Enfin, les 250 m de linéaires de quai nouvellement créés seront équipés d'un dispositif de biomimétisme révolutionnaire. Mise au point par la start-up Seaboost spécialisée dans le génie écologique en milieu portuaire, et déjà éprouvée dans le port de Marseille, cette innovation qui reproduit les habitats des espèces marines locales favorisera en effet leur reproduction. Déployée sur 600 m2, elle deviendra la plus grande nurserie artificielle du monde en zone portuaire selon le directeur d'exploitation de cette entreprise montpelliéraine, Martin Perrot.

Last but not least, les travaux de réalisation confiés à Vinci Construction maritime et fluviale, qui adoptera sa démarche et certification interne baptisée « Attitude environnement » pour cet ouvrage de 70 millions d'euros d'investissement global, feront l'objet de toutes les attentions afin de réduire les nuisances (lire encadré). Le chantier débutera en mars 2020 pour une livraison opérationnelle en juin 2022.

* Dont les actionnaires sont le département des Bouches-du-Rhône, la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, la métropole Aix-Marseille Provence et la ville de La Ciotat.

C'est assez pour les dauphins ?

Réutilisation de 98 % des 80 000 m3 de matériaux terrassés limitant le nombre des camions quotidiens d'évacuation à 2 ou 3 au lieu d'une quarantaine, dispositifs de réduction des poussières, rideaux anti-MES (matière en suspension), etc. De nombreuses précautions seront mises en œuvre durant les trente mois de travaux pour en limiter les nuisances, tant pour l'environnement que pour les riverains. Et parmi ces derniers, une attention particulière a été accordée aux nombreux cétacés et dauphins qui vivent dans ces eaux. Deux doubles rideaux à bulle seront ainsi notamment déployés à l'entrée du port et au droit des travaux pour en atténuer le bruit qui pourrait sinon perturber la faune aquatique.




J. Philippe PIERRAT
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Nouvelles Publications Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer