AccueilEconomieAscenseur à bateaux de La Ciotat : l'avancée à pas de tortue d'un géant d'acier

Ascenseur à bateaux de La Ciotat : l'avancée à pas de tortue d'un géant d'acier

L'entreprise française Matière et le groupe américain Bardex viennent d'achever, après neuf mois de travail sur le site naval de La Ciotat, la plateforme élévatrice Atlas de l'ascenseur à bateaux d'une capacité de levage de 4 300 tonnes.
Ascenseur à bateaux de La Ciotat : l'avancée à pas de tortue d'un géant d'acier
La Ciotat Shipyards - La plateforme a rejoint le 8 mars son emplacement définitif au-dessus de la fosse.

Economie Publié le ,

En septembre, La Ciotat Shipyards, société publique locale qui a pour objectif la réimplantation durable d'activités industrielles et maritimes sur le site des chantiers navals de La Ciotat, livrera la nouvelle plateforme de réparation de yachts. Cet outil industriel constitué d'un ascenseur à bateaux d'une capacité de 4 300 tonnes et de sept emplacements à sec vient compléter les infrastructures du site afin d'accueillir des méga-yachts de 80 à 115 mètres. « C'est un véritable symbole pour ce site de refit avec, à présent, de nouvelles ambitions sur ce bassin de vie et des perspectives réelles de maintenir et de créer des emplois », confie Patrick Ghigonetto, président de La Ciotat Shipyards et maire de Ceyreste.

Plateforme 4000t. : La Ciotat Shipyards valide le plan de financement à 70 millions d'euros

Après neuf mois de travail sur le site, l'entreprise française Matière, spécialisée dans la construction de ponts, et le groupe américain Bardex, fournissant des équipements sur mesure innovants de déplacement de charges lourdes, ont assuré conjointement le montage, le réglage et l'assemblage de la plateforme élévatrice de l'ascenseur. « C'est un événement majeur. La ville, qui n'a pas connu de tels investissements depuis les années 70 avec les pétroliers et les méthaniers, renoue ainsi avec les projets de grande capacité et s'affirme, dès lors, comme un des leaders mondiaux dans le yachting », estime Philippe Vincensini, directeur général de La Ciotat Shipyards. Le coût global d'Atlas 4300T est de 71 M€ (voir encadré).

La plateforme est équipée d'un platelage bois de type chêne et d'un ensemble de rails et de pièces de croisement qui assureront la circulation du chariot de transfert pour le déplacement des navires. Elle a rejoint le 8 mars son emplacement définitif au-dessus de la fosse. Les premiers essais opérationnels sont prévus cet été.

Une opération exceptionnelle

La manœuvre exceptionnelle, effectuée par Matière et Bardex, a été réalisée à l'aide d'engins de roulement qui permettent d'assurer le hissage et le déhissage mais aussi la circulation de la plateforme de 100 mètres de long et de près de 1 100 tonnes vers sa destination finale. « Cet ouvrage de 8 500 tonnes d'acier permettra, avec la plateforme élévatrice, de sortir les bateaux de l'eau. Le système de transfert offrira l'opportunité de parqueter le navire sur les différents emplacements », explique Omar El Faddouli, directeur de projet chez Matière.

La Ciotat : un ascenseur à bateaux qui hausse la biodiversité

L'opération de montage a permis d'acheminer en trois heures la plateforme vers la fosse, au plus proche du point de livraison. Le groupement va procéder ensuite à l'installation des dispositifs de levage dénommés "chain jacks", une technologie de treuils qui a déjà fait la preuve de sa fiabilité et de sa robustesse notamment dans l'industrie pétrolière. Cette opération de grande envergure sur site s'inscrit dans une volonté des pouvoirs publics de développer l'activité économique et de maintenir l'emploi. « Ce projet qui avait été initié par Patrick Boré, le défunt maire, a pu être entrepris grâce aux collectivités publiques ainsi que l'Etat dans le cadre du plan de relance », précise Patrick Ghigonetto. C'est pour Arlette Salvo, maire de La Ciotat, une belle opération : « Je suis admirative devant son ampleur. Avec cette technologie, nous réussirons à accueillir et traiter dans la ville des géants des mers. »

Le détail du financement

Le Département des Bouches-du-Rhône a applorté une subvention de 8 M€, la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur de 1,25 M€. Ensuite, la Ville de La Ciotat et la Métropole Aix-Marseille Provence sont entrées dans le capital de la société La Ciotat Shipyards pour respectivement 2 M€ et 6 M€. L'Etat est intervenu pour la rénovation d'une grue de 250 tonnes pour 700 000 €. A cela, s'ajoutent deux emprunts sur 22 ans de 15 M€ auprès du Crédit Mutuel et d'Arkea. L'opérateur MB92 participe à hauteur de 32 M€. Le reste est assuré par les fonds propres de La Ciotat Shipyards.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 20 mai 2022

Journal du20 mai 2022

Journal du 13 mai 2022

Journal du13 mai 2022

Journal du 06 mai 2022

Journal du06 mai 2022

Journal du 29 avril 2022

Journal du29 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?